La Mémoire de Babel (La Passe-miroir, tome 3) – Christelle Dabos

Synopsis: 

Thorn a disparu depuis deux ans et demi et Ophélie désespère. Les indices trouvés dans le livre de Farouk et les informations livrées par Dieu mènent toutes à l’arche de Babel, dépositaire des archives mémorielles du monde. Ophélie décide de s’y rendre sous une fausse identité.

image9 bis

Mon avis: 

Comme à peu près l’intégralité de la blogosphère francophone, j’attendais fébrilement ce troisième tome de la Passe-miroir depuis ma lecture du tome 2, il y a un an et demi. (Enfin, l’intégralité… j’ai vu passer pendant des semaines entières des photos sur les réseaux sociaux de tous ces blogueurs qui l’avaient reçu en avance et je vous avoue que ça m’a vachement frustrée. Clairement, j’ai l’impression d’être la seule à ne pas l’avoir eu entre les mains avant sa sortie, mais non, je ne suis pas aigrie). Bref, j’ai quand même posé un télétravail jeudi exprès pour pouvoir aller l’acheter le midi et ne pas avoir à attendre le soir (oui, je suis à ce point-là!), je suis donc allée l’acheter dès que j’ai pu. L’objectif, c’est de le lire en mode grosse toxico sur la soirée, quitte à me coucher à 4h du matin. Au final, je n’en ai pas été capable car j’étais épuisée jeudi soir et je me suis effondrée (shame on me :'(), donc je l’ai fini hier 🙂 et même si l’univers reste exceptionnel et la saga dans son ensemble vraiment excellente, c’est le tome qui m’a le moins plu jusqu’à présent.

Je ne fais pas partie de ces lecteurs qui prennent le temps de relire les tomes précédents pour la sortie d’un nouveau tome (et je sais que je devrais, car à chaque fois, je suis larguée). La Passe-Miroir a tout de même l’énorme avantage de nous faire des rappels sur deux pages en tout début d’ouvrage et c’est génial (tous les tomes de saga devraient faire la même chose…), mais ma lecture du 2 remontait à tellement loin, et j’avais oublié tellement de détails, que ça ne m’a pas totalement suffit pour tout me remettre en tête. Donc déjà, petite période de remise dans le bain au démarrage.

Au niveau de l’intrigue, nous sommes 2 ans et 7 mois après la fin du tome 2 quand celui-ci démarre. Thorn s’était enfui et Ophélie a dû, suite à ça, quitter le Pôle pour revenir sur son arche natale d’Anima, où elle ne sait pas quoi faire de ses journées, et désespère de retrouver Thorn. Un beau jour apparaît Archibald, qui va l’emmener à Babel, une autre arche, où sont stockées toutes les archives du monde (la fameuse ‘mémoire’ du titre), où elle espère bien trouver au moins des indices sur l’endroit où pourrait se cacher Thorn. Le problème, c’est que pour ça, il faut qu’elle accède au Secrétarium, une partie des archives accessible uniquement aux « virtuoses » – elle n’a donc d’autre choix que d’essayer de le devenir, au sein d’une arche aux moeurs totalement différentes de ce qu’elle connait.

Après deux tomes passés au Pôle, c’est sympa d’en sortir et de découvrir une nouvelle arche, mais autant j’adorais l’ambiance un peu « cour de versailles » du Pôle, autant celle-ci m’a mise mal à l’aise (et Ophélie avec). Ca fait grandir Ophélie de découvrir une autre culture et d’autres façons de faire, et ça étend un peu l’univers de la saga donc je comprends tout à fait pourquoi l’auteure a fait ce choix, mais c’est vrai que d’un point de vue totalement personnel et subjectif je n’ai pas trop aimé Babel, ses trop nombreuses règles et sa grande rigueur – le côté un peu dictature en fait. Voilà un des éléments qui font que j’ai légèrement moins apprécié ce tome que les précédents – même si encore une fois, ça reste très bon.

A côté de ça, l’intrigue m’a également paru faire du sur-place jusqu’à la toute fin. Quelque part, je trouve dommage que l’acquisition de nouveaux pouvoirs d’Ophélie et Thorn suite à leur mariage dans le 2 soient si peu exploités. De même, même si « Dieu » est au coeur de l’intrigue, l’objectif d’Ophélie est de retrouver Thorn, et on est concentrés là dessus pendant une bonne partie du livre, ce qui ne fait pas du tout avancer l’histoire des origines ou des esprits de famille. Enfin, si, mais j’aurais voulu que ça arrive plus vite – la quête de Thorn, je comprends pourquoi elle a lieu, mais ce n’était pas ce qui m’intéressait le plus. Enfin, je n’ai pas trop compris l’univers des virtuoses, des apprentis etc qu’on suit pendant l’essentiel du roman, l’ensemble est resté très nébuleux pour moi, je ne comprenais pas tout de leur mission ou leurs enjeux. Quant aux relations qu’Ophélie entretien avec ses condisciples, ça fait ressortir un aspect jeunesse du roman que je n’avais pas ressenti dans les deux premiers tomes.

Bref, je parle beaucoup de points négatifs alors que l’ensemble m’a tout de même beaucoup plu – j’essaie juste d’expliquer pourquoi il m’a moins plu que les autres. Je pense que le 2 a mis la barre tellement haut que c’était impossible de faire mieux. Je reste tout de même subjuguée par l’ensemble et par cette univers merveilleux inventé par Christelle Dabos, et comme tout le monde, j’ai hâte d’avoir le tome 4 entre les mains 🙂

En résumé: 

21 réflexions au sujet de « La Mémoire de Babel (La Passe-miroir, tome 3) – Christelle Dabos »

  1. J’ai vraiment adoré ce tome-là, mais je comprend de quoi tu veux parler ! En fait, l’intrigue générale (Dieu, les esprits de famille,…) n’avance pas tellement au final, et cela rend encore plus terrible l’attente du prochain tome !

  2. Aaaaah le tome 3 est enfin sorti !!! *fonce en librairie*
    Même les passages où tu as l’air un peu mitigée me donnent envie de le lire, je l’attendais avec impatience :3

  3. J’aime tellement cette série!! Et j’ai adoré l’évolution de ce tome, j’ai vraiment hâte de lire le dernier tome même si ça va me faire un peu mal au coeur de terminer cette saga *.*

  4. Cette saga <3 Rassure toi, je ne relis jamais les tomes précédents avant de continuer avec la suite ^^ J'ai une assez bonne mémoire pour ça. Vivre sur Babel n'est pas une partie de plaisir, une petite dictature comme tu dis ! Je suis aussi d'accord avec toi pour l'aspect un peu plus jeunesse avec la partie sur les virtuoses. Malgré tout ça, ça a été un coup de coeur pour moi. Coup de coeur qui ne s'est révélé qu'à la toute fin en fait ^^

  5. Mince ! Bon, même si j’ai adoré à fond, je peux comprendre tes petites déceptions (et puis je ne suis pas trop objective vis à vis de cette saga donc bon…).

    Et je compatis pour ta frustration de ne pas l’avoir en avance, ça m’a fait pareil mais tant pis, je l’ai aussi acheté le jour même et pis c’est tout 😉

  6. Chouette chronique. Moi aussi ça m’a frustré de voir tout le monde avec le livre en avance. Par contre contrairement à toi je pense que c’est mon tome préféré je l’ai trouvé palpitant (oui carrément lol) même si c’est vrai que Babel n’est pas l’arche rêvé ça fait un peu  » Big Brother » avec toutes ces règles et cette surveillance. Mais je trouve qu’on ne s’ennui pas une seconde , du coup j’ai eu un gros coup de foudre pour ce tome 🙂

  7. Ahh c’est le tome qui a le moins aimé? Zut! Bon, moi je l’ai acheté mais je suis en train de prendre le temps de relire le tome 1 et le tome 2 pour me remettre dans le bain et savourer ce tome 3 parce qu’il va ensuite encore falloir attendre la suite…

  8. Moi aussi, j’ai été étonnée par la tournure de ce troisième tome. Je croyais qu’il serait centré sur les recherches d’Ophélie pour retrouver Thorn et en découvrir plus sur l’Autre, mais non.

    Finalement, c’est le fait d’avoir été surprise qui m’a permis d’apprécier encore plus ce volet. J’ai quand même hâte de savoir le fin mot de l’histoire avec Dieu et les esprits de famille 😉

  9. Le risque avec les suites, c’est que l’on a les précédents en tête, surtout quand nous les avons apprécié. On a toujours peur d’être déçu. Mais la, je ne vais pas hésité, tu es très positive dans ta chronique, alors je suis …. vivement d’ailleurs !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *