Blue Lily, Lily Blue (The Raven Cycle, tome 3) – Maggie Stiefvater

Synopsis: 

 There is danger in dreaming. But there is even more danger in waking up. Blue Sargent has found things. For the first time in her life, she has friends she can trust, a group to which she can belong. The Raven Boys have taken her in as one of their own. Their problems have become hers, and her problems have become theirs. The trick with found things though, is how easily they can be lost. Friends can betray. Mothers can disappear. Visions can mislead. Certainties can unravel.

 [pas publié en VF]

image9 bis

Mon avis: 

Ce troisième tome de la saga n’a pas été publié en VF. Il a très bonne presse sur la blogo anglo-saxonne et c’est ce qui m’avait convaincue de lire cette série. Pourtant les deux premiers tomes ne m’ont pas totalement convaincue, et j’espérais que mon intérêt remonterait avec Blue Lily, Lily Blue. Au final, je pense que cette saga n’est définitivement pas une saga qui aura capté toute mon attention, même si elle reste agréable à lire.

Dans ce troisième tome, la mère de Blue a disparu et la recherche du roi endormi Glendower s’accélère. Le contexte a été posé dans les deux premiers et ici, la quête de Gansey prend enfin de l’envergure et du rythme, et ça, c’est franchement une bonne chose, parce que l’intrigue tournait un peu en rond dans les deux premiers. Le thème de la saga est vraiment à saluer car pour le coup ça change de tout ce que j’avais pu lire en YA auparavant; une quête quasi mystique d’un roi gallois endormi depuis 6 siècles, il fallait le trouver. Et c’est le principal point positif pour moi, c’est ce qui maintient mon intérêt finalement, j’ai envie de voir où ça va aboutir.

En dehors de l’intrigue, je dois avouer que les personnages continuent de me laisser franchement froide, je n’arrive pas du tout à m’attacher à eux (j’ai du mal à comprendre d’ailleurs l’engouement qu’ils génèrent parmi les lecteurs de la saga), je ne trouve pas leur relation particulièrement belle, Ronan m’insupporte, bref, je suis plutôt à contre-courant par rapport à l’opinion populaire là dessus. Dans chaque tome, l’auteure a intégré un « méchant » différent, ce tome-ci ne fait pas exception, j’attends de voir ce que ça va être dans le dernier. En tout cas, on touche au but à la fin de Blue lily, Lily Blue, je suis vraiment curieuse de voir l’aboutissement de cette quête des personnages.

Mon ressenti global est plutôt positif tout de même mais c’est vrai que je trouve pas mal à redire sur cette saga et elle ne me marquera pas je pense. J’avais préféré Les loups de Mercy falls de la même auteure.

En résumé: 

2 réflexions au sujet de « Blue Lily, Lily Blue (The Raven Cycle, tome 3) – Maggie Stiefvater »

  1. J’avais le même problème après la lecture de The Dream Thieves, j’avais l’impression que l’auteure nous vendait un nouveau méchant dans le but de faire traîner son histoire… Même si je ne suis pas convaincue à 100% de l’utilité de tous les personnages, j’ai quand même vu que certains apportaient un vrai plus à l’intrigue (mais bon, y en a dont on aurait pu se passer)! Je suis un peu restée sur ma faim avec The Raven King, cependant: il apporte plus de questions que de réponses ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *