A court of thorns and roses (ACOTAR, tome 1) – Sarah J. Maas

Synopsis: 

 When nineteen-year-old huntress Feyre kills a wolf in the woods, a beast-like creature arrives to demand retribution for it. Dragged to a treacherous magical land she only knows about from legends, Feyre discovers that her captor is not an animal, but Tamlin—one of the lethal, immortal faeries who once ruled their world. As she dwells on his estate, her feelings for Tamlin transform from icy hostility into a fiery passion that burns through every lie and warning she’s been told about the beautiful, dangerous world of the Fae. But an ancient, wicked shadow grows over the faerie lands, and Feyre must find a way to stop it… or doom Tamlin — and his world — forever.

 En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels. Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ? A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ? Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

image9 bis

Mon avis: 

A court of Thorns and Roses (ACOTAR pour les intimes :)) fait des émules sur la blogo anglo-saxonne depuis deux ans. Avec la sortie cette semaine du troisième tome en VO et la sortie du premier tome en VF en début d’année, je voulais absolument découvrir cette saga et enchaîner les 3 tomes (voilà pourquoi j’ai attendu justement la sortie du troisième pour démarrer ma lecture :)). Et, moi qui ne suis vraiment pas fan de fantasy, je suis vraiment contente de pouvoir dire que j’ai adoré ma lecture, je frôle vraiment le coup de coeur!

Dans cette réécriture de La Belle et la Bête, on découvre Feyre, une jeune femme de 19 ans qui habite dans une chaumière avec son père et ses deux soeurs. La famille vivote depuis la ruine du père plusieurs années auparavant, et les mois d’hiver sont particulièrement durs: sans le gibier que chasse Feyre, la survie serait plus que difficile pour la famille. Lors d’une de ses séances de chasse, alors qu’elle est sur le point de tuer une biche, un loup énorme surgit et elle parvient à tuer les deux. Le lendemain, pourtant, une espèce de monstre arrive chez eux et lui explique qu’elle vient de rompre un traité séculaire passé entre les Faës et les Humains: le loup qu’elle a tué était un Faë, et elle a le choix entre mourir tout de suite ou suivre le monstre chez lui où elle restera prisonnière… le choix est vite fait et Feyre va suivre le ‘monstre’ jusque son royaume peuplé d’immortels: Prythian. Elle va y découvrir le fonctionnement des immortels sont les humains se sont désolidarisés 500 ans auparavant: 7 cours (Eté, Automne, Hiver, Printemps, Aube, Jour et Nuit), ses deux ‘geôliers’ (Tamlin et Lucien) et les créatures terrifiantes qui peuplent les bois environnants. Tamlin lui explique rapidement que depuis plusieurs décennies, un étrange mal touche les immortels et menace de s’en prendre également aux humains…

Je n’ai que très peu de reproches à faire à ce premier tome: une rédaction à la première personne (c’est habituel en YA mais ce n’est vraiment pas ce que je préfère), une écriture peut-être un peu simple et restant trop en surface (idem, c’est courant dans le YA mais c’est tout de même plutôt limité ici, j’ai lu bien pire), et les épreuves de la fin qui m’ont laissée un peu perplexe (je crois que je m’attendais à un peu plus original à ce niveau-là).

En dehors de ces quelques points qui sont franchement des détails, j’ai dévoré ce livre en quelques heures, il est captivant, Feyre est une héroïne forte et attachante, Lucien et Tamlin sont intriguants, la romance est présente tout en étant loin d’empiéter sur le reste, la réécriture de la Belle et la Bête est évidente mais pourtant très bien pensée et très bien dosé dans cet univers de fantasy magique et hyper prenant.Je partais pourtant avec des a-prioris car très souvent, quand des titres font l’unanimité comme celui-ci, je suis loin de partager l’enthousiasme général, mais là, j’ai bien fait d’écouter toutes les critiques super positives et ça m’a donné envie de découvrir l’autre saga de l’auteure (Throne of Glass). J’avoue ne pas trop comprendre le fangirling autour de Rhysand plutôt qu’autour de Tamlin, mais bon :D. La fin est une vraie fin et je suis très curieuse de voir ce qui va se passer dans la suite car pour moi, l’histoire est pratiquement bouclée.. à suivre donc 🙂

Je suis vraiment totalement convaincue, je vous conseille vraiment d’essayer cette saga et je m’attaque de ce pas au tome 2 (en espérant que le tome 3 arrivera rapidement :D).

En résumé: 

6 réflexions au sujet de « A court of thorns and roses (ACOTAR, tome 1) – Sarah J. Maas »

  1. J’entends des avis tellement contraires sur cette saga ^^ Soit très positif comme le tien, soit très négatif avec gens qui ont carrément abandonné. Mais je suis très curieuse et j’ai d’ailleurs le premier tome dans ma PAL. En plus j’avais adoré Keleana de la même auteure 🙂

    • Ah oui?! Je n’ai ly quasiment aucun avis négatif et vraiment aucun abandon de lon côté! Si tu avais aimé l’autre saga de l’auteure je ne vois pas pourquoi tu n’aimerais pas celle ci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *