Une vraie famille – Valentin Musso

Synopsis: 

Il s’appelle Ludovic, c’est du moins le prénom qu’il a donné. Un jeune homme simple et sans histoires. En apparence. Les Vasseur, un couple de Parisiens retirés dans leur résidence secondaire en Bretagne à la suite d’un drame personnel, l’engagent pour quelques travaux de jardinage. Le mystérieux garçon sait rapidement se rendre indispensable et s’installe dans leur vie. Quand les Vasseur commencent à se poser des questions et à regretter de lui avoir ouvert leur porte, il est déjà trop tard. Mais ce qu’ils ignorent, c’est que leur cauchemar n’a pas encore commencé…

image9 bis

Mon avis: 

Après Sans faille du même auteur, je découvre Une vraie famille, dont le synopsis me parlait bien. J’aime les thrillers psychologiques et il me faisait très envie – c’est mon premier thriller depuis des mois! Au final, je l’ai préféré à Sans faille, et je l’ai trouvé vraiment génial!

Une vraie famille nous plonge dans le quotidien des Vasseurs, un couple d’une cinquantaine d’années qui s’est réfugié dans une propriété en Bretagne suite à une fusillade qui a laissé le mari, François, en mauvais état. Ils souhaitent aménager sur une partie des locaux un appartement pour les futures visites de leur fille Camille. Un jour, en ville, le pneu de François crève, et un jeune homme qui se trouver au bord de la route l’aide à changer sa roue. De fil en aiguille, il va finir par lui proposer de réaliser les travaux d’aménagement chez lui. C’est comme ça que Ludovic entre dans la vie du couple…

Le roman démarre lentement, on nous présente les personnage, puis des petits éléments du quotidien par-ci par-là qui, pris isolément, paraissent anodins, mais qui, mis bout à bout, finissent par nous faire sérieusement douter de l’honnnêteté de Ludovic. On prend peur pour le couple, on se demande ce qui va leur arriver, s’ils n’auraient pas accueilli le loup dans la bergerie.

Et là, l’auteur nous sort un twist génial que je n’avais absolument pas vu venir et qui chamboule tout le récit, tout en retournant le cerveau du lecteur ^^. On est dans un récit qui rappelle à la fois Derrière la haine (pour l’aspect thriller psychologique qui prend son temps à se mettre en place), Comme une ombre (pour le côté psychologique aussi), Purgatoire des innocents (pour le twist de fou), Les morsures de l’ombre (pour le côté huis-clos / séquestration), Robe de marié (pour le twist de milieu de récit aussi) et Alex (pour les parties du texte complètement différentes les unes des autres) ou encore Misery de Stephen King. Entre mensonge, manipulation, huis-clos, séquestration, drame, isolement, retournements de situations, révélations, le texte est très puissant et ne nous lâche plus une fois qu’on est ferrés!

Il m’a manqué un petit quelque chose pour que ça soit un vrai coup de coeur (une certaine distance que je n’ai pu m’empêcher de ressentir pour les personnages sans doute), mais c’est vraiment un bon thriller, pas hyper glauque, gore ou sanglant mais vraiment haletant malgré tout, j’ai adoré 🙂

En résumé: 

7 réflexions au sujet de « Une vraie famille – Valentin Musso »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *