La vengeance de McKeltar (Les Highlanders, tome 7) – Karen Marie Moning

highlanders la vengeance de mc keltar

Synopsis: 

Aux Etats-Unis, Jessi St James récupère pour son professeur un colis contenant un miroir dans lequel a été emprisonné un druide en Ecosse au XIXe siècle. Le lendemain quand un inconnu l’attaque, elle entend s’échapper du miroir des phrases en gaélique.

image9 bis

Mon avis: 

Je ne dirai pas grand chose de plus que pour les chroniques des tomes précédents: sympa mais pas transcendant. Celui-ci sera pourtant, avec le tome 3, celui qui m’aura le plus plu jusqu’à présent 🙂

Les deux tomes de la série présentaient finalement des personnages un peu à part puisque depuis le tome 3, on reste avec des héros apparentés les uns aux autres de tome en tome, et si ça permet de lire chaque tome indépendemment des autres, ça instaure aussi une continuité et une profondeur (si on peut parler de profondeur pour cette série, qui reste vraiment « détente ») que la saga n’aurait pas sans ça, donc j’aime bien cet aspect-là :).

Ici, on retrouve Cian McKeltar, un ancêtre de Drustan et Dageus, les héros des tomes 4 et 5 (qu’on avait déjà revus dans le tome 6). Druide et un peu sorcier, il s’est fait enfermer au IXème siècle à l’intérieur d’un miroir, duquel il est toujours prisonnier aujourd’hui. Par une série de coïncidences, le miroir va passer des mains de son ennemi (celui qui l’y a enfermé, et qui est lui aussi toujours vivant après 11 siècles) à celles de Jessi Saint James, une étudiante en thèse en archéologie. Alors que le propriétaire du miroir cherche à récupérer son bien par tous les moyens, Jessi se retrouve en danger de mort, mais c’est sans compter sur Cian, qu’elle peut faire sortir du miroir pour la protéger quelques heures par jour… Leur périple va les mener (encore ^^) de Chicago à l’Ecosse, où ils vont (encore ^^) retrouver Dageus et Drustan, les descendants de Cian, druides également. Vont-ils réussir à déjouer les plans de Luncan et briser le sort qui retient Cian prisonnier du miroir?

Le schéma est encore une fois très similaire à celui des autres tomes, pourtant, j’ai préféré celui-ci, j’ai trouvé les personnages plus attachants et l’histoire de Cian plus émouvante. Ce qui pèche dans cette saga je trouve, c’est la plume de l’auteure, trop légère à mon goût, et surtout les couvertures (que je trouve vraiment affreuses et qui desservent le contenu… d’autant que les hommes ont tous les cheveux courts alors que dans les romans ils ont systématiquement des cheveux super longs).

En résumé: Image5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *