Le pacte de McKeltar (Les Highlanders, tome 5) – Karen Marie Moning

highlanders le pacte de mc keltar

Synopsis: 

Chloé Zanders se rend déposer un précieux manuscrit chez Dageus McKeltar. Elle devient alors la captive du puissant Highlander. Le mystérieux fantôme se cache, car, depuis des centaines d’années, il combat des démons qui se jouent en permanence de son âme. Investi de pouvoirs maléfiques, l’emprise de la malédiction se resserre peu à peu sur lui.
Malgré ses réticences, et peut-être à cause de son étrange attirance pour lui, Chloé va suivre Dageus jusqu’en Ecosse en quête de son humanité perdue.
image9 bis

Mon avis: 

Je lis cette saga pour deux raisons: comme j’ai habité en Ecosse, je lis/regarde/m’intéresse à tout ce qui s’y passe (donc je ne peux décemment pas passer à côté d’une série qui s’appelle « Les Highlanders » ^^); et puis je participe à un challenge sur l’Ecosse qui finit en mars, donc c’est la dernière ligne droite et je voudrais pouvoir ajouter les 4 derniers tomes à mon palmarès (et en plus, ça me permet de finir une saga supplémentaire!). Sans ça, je ne sais pas si je me serais attardée sur ces romans, qui, s’ils sont sympathiques, restent très convenus.

Les différents opus de cette saga peuvent habituellement se découvrir indépendemment les uns des autres, mais celui-ci est la suite directe du 4, Une passion hors du temps, où on rencontrait Drustan Mc Keltar. Son frère Dageus s’était sacrifié pour lui (j’avoue que je ne me souvenais plus du tout des détails, ni même que Drustan avait un frère, pour vous dire à quel point ces tomes ne marquent pas), et c’est lui qu’on retrouve ici. Désormais bloqué loin de son XVIème siècle natal, Dageus a trouvé refuge a New York, où il n’a de cesse de chercher dans des reliques et des textes celtes de quoi briser la malédiction qui le frappe. En effet, en sauvant son frère Drustan, il a brisé le pacte qui existait entre sa famille et le peuple des Faës, et son âme est en train de se faire dévorer petit à petit par celles de 13 druides maudits qui ne demandent qu’à prendre possession du monde. Un des seuls moyens qu’il a de rester ancré parmi les humains, c’est d’avoir des rapports sexuels (oui, on est dans une romance ou on ne l’est pas!). Au début du livre, en tentant d’acquérir un énième texte celte ancien, il fait la connaissance de l’employée du musée chargée de lui déposer…

Bien sûr, Chloé est elle aussi fascinée par tout ce qui touche à la culture celte, et, si elle prend Dageus pour un voleur au départ, elle ne peut s’empêcher d’être attirée par lui (forcément). D’ailleurs, quand elle se rend chez lui pour la première fois, forcément (bis), elle ne porte pas de culotte sous ses collants (non mais quelle idée)! Je vous passe les détails, le démarrage est un peu long (les 100 premières pages se passent quasi intégralement dans l’appartement de Dageus sans qu’il ne se passe quoi que ce soit entre les deux personnages). Ensuite, l’histoire décolle, on retrouve les personnages du tome précédent, on repart en Ecosse, on retraverse les siècles, bref, on retrouve l’essence de la saga.

Ce que j’aime dans cette série, c’est la mythologie qui sous-tend chaque tome sur le peuple des Faës. Je trouve dommage d’ailleurs qu’on les croise si peu, mais chacune de leurs apparitions me fascine (j‘ai cru comprendre que l’auteure s’était plus concentrée sur eux dans son autre saga, que je lirai peut-être du coup). Par contre, il faut bien avouer que les tomes se ressemblent un peu tous, le schéma narratif est assez répétitif et 8 tomes n’étaient sûrement pas nécessaires. Ce n’est pas une série qu’on va lire pour la qualité de ses intrigues (ni même de sa plume je trouve), mais les personnages restent malgré tout attachants, et Ecosse + voyage dans le temps, moi, je dis oui quoiqu’il arrive ^^. On sait à quoi s’attendre, pas de surprise, c’est une lecture détente / plaisir coupable mais de temps en temps, ça fait du bien!

En résumé: Image5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *