Cinder (Les Chroniques Lunaires, tome 1) – Marissa Meyer

cinder

Synopsis: 

Image1 Humans and androids crowd the raucous streets of New Beijing. A deadly plague ravages the population. From space, a ruthless lunar people watch, waiting to make their move. No one knows that Earth’s fate hinges on one girl.
Cinder, a gifted mechanic, is a cyborg. She’s a second-class citizen with a mysterious past, reviled by her stepmother and blamed for her stepsister’s illness. But when her life becomes intertwined with the handsome Prince Kai’s, she suddenly finds herself at the center of an intergalactic struggle, and a forbidden attraction. Caught between duty and freedom, loyalty and betrayal, she must uncover secrets about her past in order to protect her world’s future.

france A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre. Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

image9 bis

Mon avis: 

J’ai longtemps, LONGTEMPS repoussé la lecture de ce livre. D’abord parce que pour le coup, je déteste la couverture. Et parce qu’une cendrillon cyborg… non mais allô?! Et puis à force de le voir sur la blogo depuis des années, j’ai fini par me dire que quand même, je ne voulais pas mourir bête. J’ai donc acheté l’intégralité de la saga des Chroniques Lunaires.. et j’ai fini par enfin lire Cinder! Et finalement.. eh bien comme la grosse majorité, j’ai vraiment bien aimé! 

Le roman se passe dans un futur indéterminé après la IVème guerre mondiale. Cinder habite dans ce qui est sûrement l’ancienne Chine puisqu’elle vit à new Beijing (la Nouvelle Pékin). Il s’agit désormais d’un empire. Côté contexte et univers, la lune est habitée depuis plusieurs siècles par un peuple qui s’est désolidarisé de ses ancêtres terriens en développant des pouvoirs psychiques: les Lunaires. La reine des Lunaires, Levana, rêve de devenir impératrice, mais pour ça, il faudrait qu’elle épouse Kai, le fils de l’empereur, qui vit aussi à New Beijing. Pour ce qu’on en sait, elle est détestable, n’ayant pas hésité à tuer les membres de sa famille pour asseoir son pouvoir sur la lune. Sur Terre par contre, la population est décimée par une maladie pour laquelle il n’exite pas de remède, la létumose. Toute la première partie du roman est centrée sur cette épidémie.

Au tout début, Kai, le fils de l’empereur, vient dans la boutique de mécanique tenue par Cinder pour faire réparer son robot. Cinder est une adolescente de 17 ans qui a été adoptée en Europe à l’âge de 11 ans par un homme qui l’a ramenée à New Beijing au sein de son foyer (avec sa femme Adri et ses deux filles, Pearl et Peony), mais qui est mort très vite. Cinder ne se rappelle pas de son enfance, mais elle a eu un accident très grave à cause duquel une de ses jambes et un de ses bras ont été remplacés par des prothèses métalliques. Elle est donc devenue une cyborg. Et les cyborgs, c’est très mal vu sur Terre. Ils sont considérés comme des sous-humains sans grande valeur. Très peu de temps après la visite du prince, la soeur adoptive de Cinder attrape la létumose, de même que l’empereur, et Cinder est « vendue » par sa belle-mère comme cobaye pour un labo de recherche médicale… Déjà, un livre qui démarre avec du médical, en général, j’aime bien. Ici, ça a parfaitement introduit l’univers de la saga, avant que les aspects politiques ne prennent un peu plus de place dans la seconde partie avec la reine Levana.

Cinder (de même que tous les tomes de la saga) est une réécriture de conte. Vu le titre, vous aurez deviné qu’il s’agit de Cendrillon. On retrouve pas mal d’éléments du conte d’origine: la fille adoptive, le père mort, la belle mère et la soeur détestables (il y en a au moins une sur les deux qui est sympa ici), la fille adoptive obligée de travailler et de se soumettre à sa belle-mère, le prince, le bal qui arrive. Mais l’auteur a réussi à transposer le conte dans un univers futuriste simple mais fun à découvrir, inspiré apparemment  notamment par Sailor Moon (et moi qui suis une grande fan de Sailor Moon.. si je l’avais su avant, je l’aurais sûrement lu plus tôt ^^). Alors, oui, c’est évidemment sans grande surprise et plutôt prévisible, mais ça n’empêche pas le tout d’être vraiment efficace, pour ma part je n’avais pas envie de le lâcher! et j’ai maintenant hâte de découvrir la suite (je me suis lancée dans le second tome tout de suite après avoir fini celui-là)!

(Ma grande interrogation: les cyborgs ne sont rien de plus (ou presque) que des personnes avec des prothèses. J’ai du mal à comprendre pourquoi ils sont aussi mal considérés par la société qui les soigne et qui en fait ce qu’ils sont pour des raisons médicales!)

En résumé: bon-livre-bis

13 réflexions au sujet de « Cinder (Les Chroniques Lunaires, tome 1) – Marissa Meyer »

    • pour l’instant j’ai du mal à démarrer mais ça va venir x) rien à voir mais j’ai pensé à toi aujourd’hui, j’ai acheté le premier tome du manga Orange, c’est le voir sur ton blog qui m’avait tentée! j’ai bien aimé et maintenant je regrette de n’avoir pas acheté les 5 d’un coup ^^

  1. J’ai ce livre dans ma PAL! J’avoue qu’il me tente beaucoup et comme c’est un prêt, c’est une raison de plus pour le lire prochainement ! 😛

    Dis moi… est-il compliqué à lire en VO ? ^^’

  2. Ping : Mon vide grenier Livresque #2 – Les Blablas de Tachan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *