Chanson douce – Leila Slimani

chanson-douce

Synopsis: 

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.image9 bis

Mon avis:

Comme Petit Pays, Chanson douce est un des deux Goncourts offerts par mon père à Noël (pour que je puisse enfin dire que j’ai lu des Goncourts ^^). J’ai nettement préféré celui-ci, sorte de thriller psychologique oppressant à l’atmosphère tendue et pesante (un peu type Derrière la haine de Barbara Abel) – d’ailleurs, je ne comprends pas bien pourquoi il est classé en contemporain. 

A travers le quotidien d’un couple parisien aisé (mari ingénieur du son, femme avocate) et leur nounou, l’auteur évoque le fossé qu’il peut exister entre les classes sociales, le ressentiment, l’incompréhension mutuelle, mais aussi la dépendance affective, la manipulation psychologique, la difficulté pour une femme à tout gérer (enfants + carrière) tout en affichant un bonheur obligatoire.. bref, pas mal de thèmes pour ce roman qui démarre fort (les premiers mots, ce sont « le bébé est mort », ça met direct dans l’ambiance!).

C’est oppressant, malsain, donc ça ne plaira pas à tout le monde, mais moi j’aime ce genre d’histoires qui reposent beaucoup sur l’aspect psychologique des choses et la tension qui monte petit à petit. Je regrette une fin beaucoup trop rapide à mon goût (j’ai l’impression d’avoir loupé un chapitre, mais non), et un roman un peu trop court de façon générale (220 pages, 100 pages de plus n’auraient pas été de trop, j’aurais apprécié que l’auteure aille encore un peu plus loin ^^). Le style est un peu trop clinique et factuel aussi pour moi, mais ça ne m’a pas plus gênée que ça.

Mais bonne lecture dans l’ensemble 🙂

En résumé: bon-livre-bis

3 réflexions au sujet de « Chanson douce – Leila Slimani »

  1. Bon , eh bien tu m’as donné envie de lire ce thriller familial . Je vais essayer de ne pas le rater .

    Et en te lisant , je me suis demandé quel aurait été le livre, ayant fait l’objet de tes chronique en 2016, qui aurait obtenu le premier prix de tes lectrices et lecteurs . Toutes catégories confondues . Mystères ?

    • Je n’arrive pas à n’en choisir qu’un, je dirais le deuxième tome de la passe miroir (que tu as déjà lu), Fleurs sauvages (que je vous ai offert à Noël ^^) et la trilogie sur la Nouvelle Zélande ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *