L’héritage des rois passeurs – Manon Fargetton

lheritage-des-rois-passeurs

Synopsis: 

La dernière héritière d’une lignée royale doit fuir notre monde et retourner dans celui de ses ancêtres pour échapper aux hommes qui veulent l’éliminer. Là-bas, une princesse rebelle rentre chez elle pour prendre ce qui lui est dû : le trône d’Ombre. Voici l’histoire de deux femmes, de deux mondes imbriqués, de deux retours simultanés qui bouleverseront une fois de plus le destin tortueux du royaume d’Ombre. Coïncidence, ou rencontre orchestrée de longue date ?

image9 bis

Mon avis: 

Je ne suis pas consommatrice de fantasy en temps normal. Pourtant, celui-ci m’a tapé dans l’oeil à sa sortie chez Bragelonne début 2015: la couverture déjà (pas la même version que celle-ci – je préfère largement celle du grand format :'(), et puis le synopsis, qui évoque une histoire qui se passe dans deux mondes, le nôtre et le monde d’Ombre. C’est toujours quand au moins une partie de l’histoire se déroule dans notre monde que je vais lire de la fantasy (par exemple avec Faërie), et là, on est en plein là-dedans. J’ai donc attendu pendant un an et demi la sortie poche.. que voilà 😀

On suit ici deux héroïnes: Enora, jeune fille vivant en France et qui se rend à une réunion de famille, où elle pense notamment retrouver son jumeau. Mais à peine arrivée, un groupe d’hommes armés décime sa famille… poursuivie, elle se découvre le pouvoir d’ouvrir un passage vers un autre monde: Ombre. Là-bas, elle cherchera le moyen de se venger, tandis que la princesse du royaume où elle est arrivée revient après 9 ans d’exil pour réclamer son trône.

Le roman n’est pas très long (375 pages en grand format, 475 en poche) et l’intrigue est dense, foisonne d’informations, de complots, de personnages, d’extraits d’annales du Royaume (qui nous renseignent sur les coutumes et l’Histoire d’Ombre), bref, on a pas le temps de souffler dans l’Héritage des Rois Passeurs. C’est rythmé, dynamique, décomplexé, riche, avec une intrigue vraiment prenante et des héroïnes qui en veulent (mention spéciale à Ravenn, que j’ai vraiment appréciée. Elle sait ce qu’elle veut et s’en donne les moyens). J’ai aussi beaucoup aimé la mythologie développée et les coutumes d’Ombres (les dieux qui sont des personnages à part entière, les prêtres, les magiciens, les dragons..).

Petit bémol justement sur cet univers avec tellement de potentiel que le roman paraît finalement trop court pour permettre à l’auteur de développer toutes ses idées, et ne lui laisse jamais le temps de faire souffler ses personnages 5 minutes. Je trouve aussi que la psychologie est assez survolée, sauf pour Ravenn. (Le dernier roman de l’auteur, Les illusions de Sav Loar, se déroule dans le même monde mais je pense qu’il s’agit plutôt d’un spin off que d’une suite direct puisque L’héritage des Rois passeurs est vendu comme un one shot).

En bref, malgré quelques défauts, c’est une bonne surprise pour moi et pour le coup, je regrette qu’il n’y ait pas de suite!

En résumé: bon-livre-bis

11 réflexions au sujet de « L’héritage des rois passeurs – Manon Fargetton »

  1. Ping : Book Haul #21 – Mai 2017 | Les chroniques de Totoro

  2. Ping : Les illusions de Sav-Loar – Manon Fargetton | Les chroniques de Totoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *