La fille du train – Paula Hawkins

la-fille-du-train

Synopsis: 

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

image9 bis

Mon avis: 

Quand ce livre est sorti l’an dernier, il a fait beaucoup de bruit. Je n’achète jamais de polars en grand format (sauf les Thiliez et les Grangé) et j’attendais donc qu’il sorte en poche pour le lire. Une de mes amies l’a lu et ne m’en a pas dit du bien (d’après elle c’était très moyen), du coup ça m’a un peu freinée. Et avant même que je me rende compte qu’il était sorti chez Pocket, une collègue me l’a prêté, je peux donc enfin dire que je l’ai lu 🙂 juste à temps pour aller voir le film du coup! (pas encore vu mais en projet!)

Au final, j’ai passé un bon moment mais sans plus, et j’avoue ne pas trop comprendre tout le tapage qu’il y a autour du roman (tant d’autres polars me paraissent bien meilleurs et sont passés sous silence ou presque!).

Ce qui m’a le plus gênée, c’est l’alcoolisme de Rachel. J’ai beaucoup de mal avec les addictions en général (sauf pour les livres et le chocolat 🙂) et La fille du train n’a pas fait exception à la règle. Avec le recul, je comprends que son alcoolisme fait partie intégrante de l’intrigue, dans le sens où le lecteur passe son temps à se demander si elle dit fait où si elle ne délire pas sous l’effet de l’alcool; mais je ne suis jamais à l’aise avec les personnages dépendants comme ça, et du coup j’avais du mal à m’attacher à elle.

En dehors de ce détail (important dans mon ressenti, mais c’est très personnel), le reste de l’intrigue reste finalement un thriller psychologique assez classique: même si l’idée de base (le train) est intéressante, le récit reste conventionnel. Rachel voit quelque chose, en tire des conclusions, ça lui rappelle des choses qu’elle a vécu et elle va se mêler de ce qui ne la regarde pas en prenant contact avec le mari de la disparue. En parallèle, on suit aussi sa relation houleuse avec son ex-mari et sa nouvelle femme.

Le récit alterne les passages entre les 3 personnages féminins principaux (Rachel donc, Megan (la disparue) et Anna, la nouvelle femme de l’ex-mari de Rachel (vous suivez?)). et ça j’aime bien, ça donne du rythme et ça nous donne plus vite une vision d’ensemble (dans ce as précis, ce n’est pas plus mal vu que la vision de Rachel est justement brouillée par l’alcool). Toujours à propos des personnages, une fois arrivée  à la fin du livre, je reste assez perplexe sur le message qu’a voulu faire passer l’auteur: il n’y en a pas un pour rattraper l’autre, j’avais l’impression qu’ils étaient tous pourris d’une façon ou d’une autre, qu’ils avaient tous quelque chose à se reprocher.

Ce n’est pas une grande enquête avec de gros enjeux, on reste vraiment sur une disparition unique et les mêmes personnages graviteront autour  de cette disparition pendant tout le roman. Le roman se lit vite, il est prenant, on a envie de connaître le fin mot de l’histoire.

En bref, un bon polar, mais je ne suis pas certaine qu’il mérite toute l’attention qu’on lui prête.

En résumé: Image5

4 réflexions au sujet de « La fille du train – Paula Hawkins »

  1. Je ne suis pas plus tentée que ça (peut-être aussi parce que on en parle beaucoup), mais je me dit qu’il faudrait quand même que je tente. Histoire de ne pas mourir idiote 😉

  2. Hahaha ! Décidément, encore une fois je te rejoins : un bon polar mais qui ne mérite pas tout le « foin » autour ^^ J’avais bien aimé mais j’avais teeeeellement eu envie de frapper Rachel tout le long du livre!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *