La bibliothèque des coeurs cabossés – Katarina Bivald

la-bibliotheque-des-coeurs-cabosses

Synopsis: 

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.

image9 bis

Mon avis:

Un livre qui a fait beaucoup parler de lui! J’espérais le recevoir dans le swap « feel good », finalement non, mais ma mère l’a reçu en cadeau et du coup je lui ai emprunté. Il faut reconnaître que tout amoureux des livres devrait aimer, mais j’en ai entendu tellement de louanges que je n’ai pas eu de coup de coeur non plus.

L’histoire démarre quand Sara arrive dans l’Iowa; elle n’a jamais vraiment fait grand chose à part vendre des livres, elle a tout de la caricature de la libraire mal dans sa peau qui s’excuserait presque d’exister. Dans cette toute petite ville où la personne censée l’accueillir vient de mourir, elle va petit à petit trouver sa place et apporter un vent de fraîcheur aux habitants qui vont s’attacher à elle au point de tout faire pour qu’elle y reste après l’expiration de son visa.

C’est mignon, plein de bons sentiments (de clichés) et de livres, le genre d’histoire qui fait du bien. Pour autant, j’ai trouvé l’ensemble un peu plat, je m’attendais peut-être à plus d’humour, et je ne m’attendais pas à cette sous-intrigue autour de son visa, qui arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Ca reste néanmoins une lecture très agréable et plaisante 🙂

En résumé: Image5

8 réflexions au sujet de « La bibliothèque des coeurs cabossés – Katarina Bivald »

  1. Ta conclusion c’est exactement ça ! Bien mais avec des choses qui arrivent un peu comme un cheveu sur la soupe. Je me souviens avoir détesté son mec (dont j’ai oublié le nom) et trouvé qu’il y avait plein de choses inutiles. Du coup j’avoue je ne me suis pas lancée dans son second roman, pas trop la « flamme » pour ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *