Labyrinthe fatal – Preston & Child

labyrinthe fatal

Synopsis:

Soirée paisible au 891 Riverside Drive, la résidence new-yorkaise d’Aloysius Pendergast… jusqu’à ce qu’un inconnu dépose devant la porte d’entrée le cadavre de l’un des pires ennemis de l’inspecteur… L’autopsie révèle une surprise de taille : dans l’estomac du défunt se trouve une turquoise. Une pierre qui n’est extraite que dans certaines mines de Californie. Pendergast part à la recherche de la mine d’où provient cette mystérieuse pierre précieuse. Mais le tueur rusé et déterminé qui l’observe dans l’ombre pour se venger d’un acte odieux commis par l’un de ses ancêtres lui a tendu un piège. Une nouvelle fois, Pendergast va regarder la mort en face. Un épisode qui s’achèvera dans les couloirs labyrinthiques du Museum d’Histoire naturelle de New York, théâtre de Relic et du Grenier des enfers, où se déroulèrent ses premières aventures.

image9 bis

Mon avis:

J’ai découvert les Preston et Child il y a deux ou trois ans et ce sont des auteurs que j’aime beaucoup. Leurs enquêtes policières mettant en scène l’inspecteur Pendergast sont plus connus que leurs one-shots, et il est vrai que j’apprécie particulièrement d’y retrouver les personnages d’enquête en enquête (c’est d’ailleurs une des seules « séries policières » que je suis assidûment avec les Sharko/Hennebelle de Thilliez: habituellement, je ne lis pas les séries dans lesquelles ont retrouve les mêmes inspecteurs de tomes en tomes. Pour les polars, je préfère les one-shots).

Bref, ce nouvel opus des aventures de Pendergast est encore une fois une bonne lecture. Ce ne sera pas mon préféré, mais il reste bon. L’histoire démarre quand un mort à l’identité bien particulière est retrouvé sous le porche de Pendergast, qui va essayer de découvrir comment il a bien pu arriver là. En parallèle, on suit un autre inspecteur récurrent dans cette série, Vincent d’Agosta, qui lui est chargé d’enquêter sur un meurtre apparemment banal au Museum d’Histoire Naturelle. Les deux enquêtes vont se recouper, mettant en lumière une partie de l’histoire familiale des Pendergast, intimement liée à toute l’affaire.

En plus de d’Agosta, on retrouve également Margo Greene, déjà apparue dans la série, et Constance, la protégée de Pendergast souvent en second plan. J’aime beaucoup ce procédé de refaire intervenir d’anciens personnages à nouveau, j’ai presque l’impression d’être en famille, c’est agréable (va savoir pourquoi ça me dérange avec d’autres auteurs et d’autres séries policières…). Après, l’intrigue n’est pas celle qui m’a le plus intéressée de la série, les thèmes ne me parlaient pas forcément plus que ça, mais ça reste une enquête de bonne facture, bien écrite et avec des personnages intéressants 🙂 et je suis contente de voir un peu plus Constance, trop éthérée d’habitude et bien plus active cette fois-ci!

En résumébon-livre-bis

Une réflexion au sujet de « Labyrinthe fatal – Preston & Child »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *