Comme si c’était toi – Mhairi McFarlane

comme si c'était toi

Synopsis: 

Au lycée, Anna était grosse, laide et terriblement mal dans sa peau. À trente ans, l’époque où elle était le souffre-douleur de son bahut, et de James en particulier, lui semble déjà loin : elle est belle, elle a un boulot de rêve, et la vie lui sourit. Mais le destin nous réserve parfois d’étranges surprises, et l’homme qui lui a infligé la pire humiliation de sa vie refait surface. Contre toute attente, James est devenu prévenant, drôle, spirituel… et il n’est pas insensible au charme de la ravissante jeune femme avec laquelle il organise une exposition. Il n’a pas reconnu en elle celle dont tout le monde se moquait dix ans plus tôt. Profondément troublée par ces retrouvailles inattendues, Anna est prête à tout pour ne pas retomber amoureuse de son amour de jeunesse…

image9 bis

Mon avis:

Comme si c’était toi fait partie de ces romans que j’ai achetés un peu sur un coup de tête. Il n’était pas dans ma wish-list, je ne connaissais pas du tout, mais je suis tombée dessus en librairie et il m’a fait très envie. C’est très rare que j’achète un livre de manière impulsive, mais là je ne regrette clairement pas mon achat, j’ai vraiment beaucoup aimé 🙂 

C’est une romance contemporaine, donc je ne vous spoilerai pas en disant que bien sûr, à la fin ils finissent ensemble. C’est le principe même d’une romance. On sait à quoi s’attendre quand on le commence. Ce qui est intéressant, c’est comment on en arrive là. Et dans Comme si c’était toi, le chemin m’a semblé bien plus joliment mené que dans nombre d’autres romans du même genre.

Alors, oui, il y a quelques incontournables du genre (les personnages secondaires hauts en couleur, la fille canon qui n’a pas confiance en elle…), mais pourtant, l’ensemble fonctionne très bien. Anna ne parvient pas à se dégager de l’image qu’elle avait étant adolescente, quand son lycée entier se moquait d’elle à cause de son poids. Lors d’une soirée de fin d’année, le plus beau garçon du lycée, James, qu’elle admirait secrètement, l’a humiliée publiquement, et elle ne s’en est jamais vraiment remise. Pourtant, après un régime drastique, elle est devenue très jolie, mais n’en a pas conscience et se déprécie beaucoup. A 32 ans, sa vie amoureuse se limite aux rencontres qu’elle fait sur internet, sans jamais réussir à trouver chaussure à son pied. Pour l’aider à se débarrasser de cette mauvaise image d’elle-même, ses proches l’encouragent à aller à une réunion d’anciens du lycée, pour lui permettre d’exorciser ses démons; elle va revoir le fameux garçon qui l’a humiliée, mais il ne la reconnait pas. Quelques jours plus tard, elle retombe sur lui au boulot…

Je me suis complètement identifiée à Anna. Sans jamais avoir été très grosse (en fait, moi c’était plutôt l’inverse), j’ai longtemps été dans sa position de fille dont on se moque et qui regarde les gens populaires de loin, en ayant l’impression de vivre dans un autre monde. Rien n’est jamais allé aussi loin que pour elle, mais certaines choses dans son histoire ont fait écho à la mienne. J’ai beaucoup apprécié la voir évoluer, se battre avec elle-même, j’ai trouvé son personnage vraiment bien dessiné et très crédible. Je me retrouvais dans beaucoup de ses réactions. Sa crainte que les hommes se moquent d’elle, c’est la mienne. (J’en ai même parlé avec Mr Totoro, tellement ça me perturbait de lire une histoire faisant autant écho à mon propre ressenti ^^). Et pourtant, l’homme en question… (non, mais en plus il s’appelle James Fraser! je me demande si c’est un clin d’oeil volontaire de l’auteure à Outlander! ^^), je suis tombée amoureuse de lui! Il est prévenant, spirituel, et sa relation avec Anna est géniale. J’ai adoré les regarder s’apprivoiser, refuser de s’avouer leurs sentiments, c’est à nouveau bien plus réaliste que des personnages qui tombent dans les bras l’un de l’autre au bout de 20 pages.

Alors, oui, c’est dur de rendre une romance originale, mais pour moi, celle-ci vaut le détour. Je l’ai trouvée fine, très bien écrite, douce, touchante et vraiment adorable en fait. Certains lui reprochent des longueurs, je n’en ai pas vu. Une très bonne pioche pour moi 🙂

En résumé: Image7

23 réflexions au sujet de « Comme si c’était toi – Mhairi McFarlane »

    • mais oui! après, le côté « romance » pur et dur met du temps à arriver quand même, mais ça ne m’a pas gênée 🙂

  1. Oooh, il a l’air trop chouette ! Tu me fais trop trop envie 🙂 J’avais déjà ce livre à l’oeil mais j’avais vu quelques critiques pas terribles mais là, c’est bon, je le tenterai un jour 🙂

    • je peux comprendre qu’il ne plaise pas car finalement il est fort axé autour d’Anna et de son évolution, comment elle va arriver à s’épanouir, et pas forcément sur la romance en permanence, mais justement moi j’ai beaucoup aimé 🙂

  2. Je me rappelle avoir commencé ce roman il y’a pas mal de temps mais je n’ai pas du tout accroché (ce qui est étonnant de ma part sachant que j’aime de tout mon cœur les romances), du coup peut-être qu’il faudrait que je réessaie, ce n’était peut-être pas le bon moment 🙂

    • effectivement il y a des lecteurs qui trouvent le début trop long, perso ça ne m’a pas gênée… en le sachant ça irait peut être mieux pour une deuxième tentative 🙂

  3. On a eu exactement le même ressenti en lisant ce roman. Je l’ai aussi beaucoup aimé. Il est frais, agréable et réaliste dans la description des sentiments d’Anna. Anna pourrait très bien être une copine qui nous raconte toutes ses péripéties !
    Et puis James Fraser, quoi ! Ca ne peut être qu’un gars bien 😉

  4. Une romance qui me fait envie depuis sa sortie… Une couverture douce et à la fois qui en dit long sur les deux protagonistes. On s’attend à une histoire avec des embuches… Que rien ne sera simple pour eux!

  5. J’ai beaucoup aimé cette romance également, très différente de ce qu’on trouve habituellement. Je viens de finir « Parce que c’était nous » de la même auteure et j’ai le même sentiment. D’accord il y a des clichés (les amis, la trentenaire etc), mais ils sont bien utilisés et font du bien. La plume est vraiment sympathique et surtout, on n’a pas du sexe toute les trois pages. On a un portrait de femme finalement dans lequel on se retrouve, avec ses démons, ses difficultés, et il y a de l’humour pour couronner le tout.
    (Et moi je m’emballe, ça veut vraiment dire que j’ai aimé! 🙂 )

  6. Ping : Parce que c’était nous – Mhairi McFarlane | Les chroniques de Totoro

  7. Comme toi j’avais pas mal d’écho avec Anna. Pas pour les mêmes raisons cela dit mais j’étais une sorte d’originale – j’ai pas vraiment changé mentalement visiblement d’ailleurs haha mais je le vis mieux parce que je suis plus vieille – qui hérissait le poil des pseudos populaires de l’école. Du coup, … Anna c’était une bonne copine.
    Par contre, j’ai eu un peu plus de mal avec cette idée qu’elle semble ultra canon mais qu’elle ne s’en rend pas compte. Enfin, elle est magnifique, tous semblent la courtiser mais elle continue d’avoir cette idée ingrate d’elle-même. Disons que j’ai trouvé le côté canon que l’auteur lui a donné beaucoup trop prononcé pour le coup. Par contre, j’ai adoré tous les regards, apprivoisements & co des deux protagonistes ♥
    Le seul élément qui a vraiment un peu obscurci ma lecture c’est le « grand » secret que cache Anna et qu’on découvre officiellement dans le dernier quart du livre. L’idée aurait pu être bonne mais m’est apparue mal amenée et too much en virant limite dans le pathos.
    C’est dommage parce qu’il s’agissait d’un quasi sans faute lors de ma lecture 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *