Celle qui a tous les dons – M.R. Carey

celle qui a tous les donc

Synopsis: 

Tous les dons ne sont pas une bénédiction. Chaque matin, Melanie attend dans sa cellule qu’on l’emmène en cours. Quand on vient la chercher, le sergent Parks garde son arme braquée sur elle pendant que deux gardes la sanglent sur le fauteuil roulant. Elle dit en plaisantant qu’elle ne les mordra pas. Mais ça ne les fait pas rire. Melanie est une petite fille très particulière…

image9 bis

Mon avis: 

Celle qui a tous les dons m’intrigue depuis sa sortie. Le titre, la simplicité de la couverture, et le synopsis (que je trouve hyper bien fait) me donnaient vraiment envie. Le voilà enfin lu, et c’est très probablement le meilleur roman de zombies que j’aie jamais lu! 

Les zombies en tant que tels ne sont jamais nommés ainsi dans ce roman. On parle d’affams, mais c’est du pareil au même. Le roman s’ouvre sur des chapitres rédigés du point de vue de Melanie, une enfant qui habite dans une sorte de camp militaire. On explique sa routine de son point de vue à elle, qui n’a jamais rien connu d’autre et n’a pas conscience de l’étrangeté de sa vie; en revanche, le lecteur ne peut pas porter le même regard qu’elle, et le décalage entre notre ressenti et celui de Melanie est déjà très intéressant. J’étais accrochée dès les premières lignes. Passés quelques chapitres, l’auteur nous montre d’autres points de vue et élargit un peu son histoire et ses enjeux. Je ne vais pas trop en dévoiler, mais on est donc dans du post-apo traité de manière intelligente et originale, avec l’insertion d’un point de vue (celui de Melanie) franchement novateur. L’intrigue en elle-même est classique, c’est son traitement qui en fait quelque chose de différent. L’auteur m’a baladée dans son intrigue, je ne voyais pas où ça allait aller ni comment ça allait finir, et j’ai beaucoup aimé.

Le côté scientifique des choses (le pourquoi du comment des affams / zombies) est admirablement dosé, on en a assez pour comprendre la situation sans être noyé de détails techniques. L’univers et les personnages sont attachants, l’écriture vraiment agréable à lire, bref: si vous aimez le post-apo, lisez-le! 

En résumé: Image7

Le plus: sortie ciné dans quelques mois 🙂

12 réflexions au sujet de « Celle qui a tous les dons – M.R. Carey »

    • après ça reste assez classique dans le sens « environnement protégé des zombies > fuite à l’extérieur à la merci des zombies » mais je ne sais pas pourquoi, j’ai quand même trouvé ça vachement bien x)

  1. Ping : L’éducation de Stony Mayhall – Daryl Gregory | Les chroniques de Totoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *