La ferme – Tom Rob Smith

la ferme

Synopsis: 

Enfant unique, élevé dans une famille soudée, entre un père britannique et une mère suédoise, Daniel, 29 ans, n’a jamais douté de l’équilibre familial. Alors quand ses parents vendent leur pépinière pour aller rénover une vieille ferme suédoise, le jeune homme ne voit aucune raison de s’inquiéter. Et pourtant. Un matin, Daniel reçoit un appel de son père :  » Ta mère ne va pas bien. Elle imagine des choses terribles, terribles…  » Puis de sa mère :  » Ton père est un homme dangereux et un menteur.  » Qui croire ? Qui dit la vérité ? Que se passe-t-il réellement sur ces terres nordiques ? Que sont ces preuves que sa mère prétend avoir accumulées ? Son père est-il un dangereux psychopathe ? Et surtout, comment Daniel a-t-il pu se voiler la face aussi longtemps sur les siens ? Pour démêler l’histoire, Daniel devra se rendre en Suède mener l’enquête lui-même.

image9 bis

Mon avis: 

La ferme est le roman le moins connu de l’auteur (qui a écrit « enfant 44 ») mais c’est le premier que je lis de lui. La quatrième de couverture m’avait sacrément intriguée et il fait partie des romans que j’ai reçus à Noël.

Au final, que vaut-elle, cette « Ferme »? Si j’ai passé un moment de lecture sympathique, ma lecture n’a pas été transcendante non plus. Je pensais qu’on allait alterner les passages avec les points de vue du père et celui de la mère, mais finalement, les deux tiers du livre correspondent au récit de la mère, qui lui-même contient quelques autres récits enchâssés, et le père, on ne le voit pratiquement pas. Du coup, même si l’enjeu du livre (« qui croire? ») est plus ou moins maintenu par l’auteur, on prend très vite parti. L’histoire ne manque pas d’intérêt, mais le personnage de Daniel n’est pas assez travaillé (au profit du récit de sa mère), je l’ai trouvé mou et je n’ai pas compris l’intérêt de son homosexualité dans l’histoire. Je pensais que ce détail serait exploité à un moment ou à un autre, mais non. Au niveau de l’écriture, rien à dire de particulier, c’est bien rédigé, sans fioritures. 

Je suis assez perplexe sur la fin qui est asse abrupte – par contre, on a une note de l’auteur en postface qui explique que son récit trouve son origine dans une anecdote familiale qui lui est vraiment arrivée et j’ai trouvé ça super intéressant.

Pas grand chose à dire au final sur ce roman malheureusement =/ c’est plaisant pendant la lecture, mais il fera partie de ceux que j’oublierai rapidement je pense (ça en fait pas mal en ce moment…).

 résumé: Image5

10 réflexions au sujet de « La ferme – Tom Rob Smith »

  1. J’ai finalement vite oublié l’histoire mais au moment de ma lecture j’ai passé un bon moment. Je dirais que c’est une lecture sympathique mais pas la meilleure du genre !

  2. mouais, ce n’est pas très engagent comme billet. D’un autre côté ce n’est pas comme si je manquais de lecture mais c’est vrai que ce titre me tentais bien au vue de son résumé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *