Les Hauts de Hurlevent – Emily Brontë

les hauts de hurleven

Synopsis:

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.

image9 bis

Mon avis:

Les Hauts de Hurlevent fait partie de ces classiques incontestés qu’il faut avoir lu au moins une fois. C’est enfin chose faite ! Je ne suis franchement pas trop branchée classiques d’habitude, et honnêtement j’appréhendais un peu ma lecture, car j’ai toujours du mal avec le style extrêmement empesé / lourd des auteurs du XIXème. Et si, encore une fois, j’ai éprouvé des difficultés avec ledit style du roman, le contenu, le fond et l’intrigue en font probablement le classique que j’aurais préféré jusqu’à maintenant, et j’en suis la première surprise 🙂 (bon, peut-être ex-aequo avec Jane Eyre, mais ça fait tellement longtemps que je l’ai lu que je ne me souviens plus bien ^^’)

En fait, je me suis plongée dedans sans vraiment savoir de quoi ça parlait, à part qu’il était question de noirceur et d’une histoire d’amour contrariée. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, et la tout première partie m’a décontenancée, car je ne m’attendais pas à ce type de narration et j’avais du mal à visualiser qui était qui. En bref, au début, un étranger arrive dans une demeure dans la campagne anglaise et est très mal reçu ; sa gouvernante, qui habite là depuis des années, va lui raconter l’histoire des gens qu’il a rencontrés. La quasi-totalité du roman correspond à cette histoire, sorte de gigantesque flash-back qui court sur deux générations, racontée par la domestique.

Dans une propriété isolée du nord de l’Angleterre habite un homme et ses deux enfants, Earnshaw et Catherine. Un jour, l’homme part en ville et en revient avec un orphelin qu’il adopte, le très célèbre Heathcliff. Earnshaw ne parviendra jamais à accepter ce frère adoptif ; Catherine, au départ de l’avis de son frère, finira par apprécier Heathcliff, avec qui elle vivra une sortie d’histoire d’amour. Mais Catherine est pragmatique et souhaite une bonne position sociale ; elle se détournera d’Heathcliff, l’orphelin sans le sou, au profit du fils des « voisins », qu’elle épousera. Des années plus tard, Heathcliff refait son apparition et pourrira la vie de tout le monde (en gros :)).

L’ensemble est, comme annoncé, très noir, il y a peu (pas ?) d’espoir dans ce livre. Perso, j’aime ça 🙂 je dois être un peu sadique, mais j’aime les romans noirs et les personnages torturés. Le truc avec ce roman, c’est que je n’ai franchement pas compris les protagonistes. Entre les affreux et les passifs, il n’y en a pas un qui agit de façon logique ou sensée. Je n’ai pas saisi l’origine des conflits, l’origine de la haine, et au final, je ne suis pas sûre qu’il y en ait une (c’est peut-être ça le propos ? le non-sens de la haine… ?). Heathcliff est malmené par son frère et en retour, il ne l’en malmène que d’avantage. C’est un cercle vicieux, heureusement qu’on ne réagit pas tous comme ça. Et à côté de ça, il y a des personnages complètement passifs – la narratrice en tête -, qui assistent à tout ce qui se passe sans jamais réagir alors que, bon sang… mais qu’est-ce qu’ils attendent ? on dirait qu’ils se complaisent dans la souffrance, je ne saisis pas bien. En plus de la fameuse narratrice, je pense aussi aux autres femmes du récit (Catherine et sa fille… Catherine, Isabelle) et au fils d’Isabelle (le cousin de Catherine junior). Je ne saisis pas non plus l’accroche sur la couverture qui parle de « plus beau roman d’amour de tous les temps », franchement, il n’y a pas beaucoup d’amour là-dedans… En tout cas, le contenu tranche avec les classiques habituels, il est beaucoup plus torturé et tourmenté! 

J’ai donc eu du mal (comme d’habitude avec les romans anciens) avec le style, qui m’a empêchée d’apprécier le roman à sa juste valeur je pense, et je n’ai absolument pas compris les personnages, mais en dehors de ça, je dois bien admettre que j’étais vraiment dedans, je voulais connaître le fin mot de l’histoire, et j’aime les récits comme celui-ci qui se déroulenr sur de longues périodes, dans lesquels on peut assister à une vraie évolution des personnages (même si ici, c’est une évolution dans le mauvais sens). L’un dans l’autre, je suis donc franchement contente de l’avoir lu, ça aura été une bonne surprise 🙂 et puis ça m’a donné envie de voir les adaptations ciné 🙂

En résumé: bon-livre-bis

30 réflexions au sujet de « Les Hauts de Hurlevent – Emily Brontë »

  1. J’avais adoré Les Hauts de Hurlevent justement pour toute la complexité de l’histoire et des sentiments des personnages. En fin compte Heathcliff a été façonné par la haine que lui portait les Earnshaw et les Linton ainsi que de l’amour qu’il portait à Catherine qui a fini par se détourner de lui.

    Un vrai coup de coeur!

  2. C’est vrai que c’est un roman très dense avec une ambiance très sombre et des personnages qui ne font rien pour arranger leur situation ! C’est ce qui m’avait plu dans ce roman ! Heureuse qu’il t’ait plu aussi 😉

  3. Un livre que j’ai adorée ! Mais il m’a quand même fait froid dans le dos et m’a noué le ventre plusieurs heures après avoir fini la lecture. Il faudrait que je le relise 🙂 !

  4. J’ai lu ce livre à deux époques. La première fois, adolescence. J’en ai gardé une image très romantique bizarrement. Je l’ai relu à 28 ans et des poussières et j’ai été choquée par un truc : aucun personnage n’est sympathique. Comme tu dis, difficile de les comprendre… Mais ça ne le rend pas moins fascinants, bien au contraire ! Je préfère largement Jane Eyre mais Les hauts de hurlevent reste une lecture marquante et Emily Bronte, une sacrée auteure !

  5. (ps : en relisant mon commentaire, j’ai l’impression de dire que Les hauts de hurlevent et Jane Eyre sont de la même auteure… mais je sais que ce n’est pas le cas ! ^^).

    Je voulais aussi ajouter, concernant les adaptations ciné : je n’ai pas vu celle de 39, je n’ai pas du tout aimé celle de 92 et j’ai trouvé celle de 2011 très belle… tout en trouvant qu’elle ne donnait qu’une faible idée de l’histoire contenue dans le roman… Je te conseille quand même de voir cette dernière en priorité !

    • ah justement je voudrais surtout voir celle de 92 car j’adore les acteurs ^^ et celle de 2011 aussi 🙂

      • Oui, j’avoue que je l’ai mit un peu de côté pour lire le dernier Stephen King <3
        Mais je suis comme toi, j'aime bien le fond et l'histoire mais le style…. Pfff… C'est lourd par moment. Et puis, il y en a des personnages ^^

  6. Je ne l’ai jamais fini.. Trop de longueurs pour moi, je n’en voyais plus la fin et j’avais vraiment du mal avec l’histoire dans laquelle je ne voyais pas d’évolution :/ Enfin bref, contente que tu aies apprécié 🙂

  7. Pour ma part, c’est mon classique préféré. Je pense que c’est le côté très sombre dont tu parles, et le coté torturé des protagonistes. Je l’aime, j’aime même les connards dans l’histoire (donc tous quoi ^^ ).

  8. Pareil pas adepte des classiques par l’écriture, j’avais trouvé facile et très plaisant ce roman, j’avais bien aimé cette découverte 🙂

  9. Ping : Book Fangirling Award | Sorbet-Kiwi

  10. Ce roman fait partie de mes romans préférés. Contrairement à toi j’adore la littérature du XIXe. Comme tu le dis si bien, c’est noir et sombre et j’aime beaucoup également.C’est une histoire vraiment prenante 😉 Les adatptations sont vraiment sympathiques surtout le film de 1992 et de 2011 et la série de la BBC. 🙂

  11. Mon roman préféré, totalement indétrônable. Je pense qu’on ne peut humainement pas comprendre une telle passion dévastatrice et je me demande comme une fille de 20 ans à pire écrire une histoire aussi incroyable dans sa lande écossaise… Ça a du lui être chuchoté par des farfadets 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *