Le Réveil (Le livre de Saskia, tome 1) – Marie Pavlenko

saskia 1

Synopsis:

Saskia fête ses dix-huit ans et s’apprête à entrer en terminale, comme beaucoup de filles de son âge. Dans sa maison en bordure de forêt, elle mène une vie des plus ordinaires. Ordinaire, vraiment? Si c’était le cas, pourquoi son quotidien vire-t-il au cauchemar, enchaînant phénomènes incongrus et rencontres étranges? Quel secret recèle la pierre qu’elle porte au poignet depuis qu’elle a été trouvée aux portes d’un orphelinat, bébé ? Que lui veut Tod, mystérieux garçon qui la suit comme son ombre et ne se sépare jamais de son coutelas ? Et Mara, jeune fille froide et distante, qui parle une langue incongrue ? Peu à peu, Saskia plonge au coeur d’un monde aussi fascinant que terrifiant, peuplé de créatures ailées, de magie, de combats mortels et de prophéties troublantes. La voici embarquée dans une guerre séculaire dont elle était loin de soupçonner l’existence…

image9 bis

Mon avis: 

J’ai longtemps entendu parler de ce livre avant de me décider à l’acheter. Peur, comme souvent, que ça soit trop jeunesse pour moi. Mais il a beaucoup de bons avis, et quand j’ai vu une édition au rayon adulte, je me suis dit qu’il faisait peut-être partie de ces YA qui tirent plus sur le côté adulte que sur le côté jeunesse.

En fait non. Comme d’habitude, j’ai finalement trouvé ce roman beaucoup trop jeunesse pour moi. C’est typiquement le genre de livres que j’aurais adoré si je l’avais lu à 11 ans. Mais maintenant, non seulement j’en ai lu des dizaines d’autres dans le même genre et je trouve qu’il n’apporte rien de nouveau, mais la plume de l’auteur ne m’a pas convaincue. Comme ça arrive souvent, le roman est écrit « comme on parle », avec des expressions très orales qui ne passent pas du tout à l’écrit, et j’ai énormément de mal avec ça. Ca me dérange pendant ma lecture et c’est pour moi caractéristique d’un roman jeunesse (même si tous les romans jeunesse ne sont pas écrits comme ça, heureusement). Attention, encore une fois, je ne dis pas que c’est mauvais. Je pense que bien des lecteurs peuvent se retrouver dans l’histoire de Saskia, que j’ai bien aimé au demeurant. C’est juste le style qui me pose problème. Je dois vraiment avoir passé l’âge. 

L’intrigue, comme tant d’autres, c’est une adolescente qui va découvrir qu’elle appartient à un peuple dont elle ignorait tout, et qu’elle est dotée de certains pouvoirs. Bien sûr, elle est spéciale, bien sûr, on en a après elle, et bien sûr, il y a un beau mec dans le tas. Les codes inhérents au genre sont tous là et respectés à la lettre. On est en plein dans le roman initiatique (premier tome de saga) + romance paranormale pour ados.

Alors, côté histoire, encore une fois, c’est plaisant, agréable, comme très souvent dans ce type de romans. Il n’est ni meilleur ni moins bon que les autres, et si vous appréciez le YA, il devrait vraiment vous plaire. De mon côté, je n’aime pas commencer une saga sans connaître la fin, donc je lirai la suite par curiosité, mais je vais vraiment limiter mes lectures YA, je préfère les textes un peu plus travaillés :/

En résumé: Image4

12 réflexions au sujet de « Le Réveil (Le livre de Saskia, tome 1) – Marie Pavlenko »

  1. Le langage « oral » dans un roman ne me gêne pas vraiment en principe. J’ai plus de mal avec les grosses ficelles qu’on voit venir à des km et où on a l’impression que l’auteur prend vraiment son lecteur pour un idiot, sous prétexte qu’il est jeune…
    Mais malgré tout, ce livre-là ne me tente pas (peut-être parce que j’ai déjà beaucoup de jeunesse dans ma PAL).

  2. Moi j’avais bien aimé… Surprise surtout de la tournure des événements parce que je trouvais le début d’une banalité et franchement pas intéressant, trop vu, etc. et finalement l’histoire m’a prise et j’y ai trouvé mon compte. J’ai le tome 2 qui m’attend, mais contrairement à toi je lis très rarement les suites même quand j’ai beaucoup aimé un livre. (Rare exception pour La Passe-miroir, et Hunger Games en son temps)

  3. Dommage que tu n’ait pas été plus convaincue que ça 🙁 ! Personnellement j’ai eu un gros coup de cœur pour la trilogie, mais aussi pour tout les autres livres de Marie Pavlenko sans exception 😉

  4. Contrairement à toi je ne me lasse pas du jeunesse (pour l’instant) -sauf trop jeunesse- et j’aimerais bien le lire si j’ai l’occasion de l’emprunter ou que je le trouve d’occasion ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *