La malédiction de l’elfe noir (Les Highlanders, tome 1) – Karen Marie Moning

PicMonkey Collageé

Synopsis: 

Après la conclusion du Pacte, le peuple des faës s’est réfugié sur la mythique île de Morar, au large des côtes d’Ecosse. A la cour de Faërie, la reine Aoibheal, fâchée contre son époux, s’extasie avec malice sur le charme d’un mortel du nom de Hawk, qui a le don de séduire toutes les femmes. Aucune ne lui résiste, affirme-t-elle. Pas même elle. Ivre de jalousie, le roi Finnbheara convoque son bouffon, Adam Black, et lui ordonne de trouver une femme d’une beauté parfaite, mais indépendante, qui refusera de se laisser séduire par Hawk. Et c’est ainsi qu’Adrienne de Simone est précipitée du XXe siècle en 1513…

image9 bis

Mon avis:

Bon, soyons clairs: histoire d’amour + voyage dans le temps + Ecosse = Outlander, Jamie et Claire. Jamais rien ne supplantera cette saga dans mon coeur. Karen Marie Moning a beau essayer, sa saga n’arrive pas à la cheville de sa grande soeur.

L’intrigue n’est pas la même me direz-vous, et vous aurez raison. Là où Diana Gabaldon se frayait un chemin tout en finesse dans les méandres du XVIIIème siècle écossais, le côté paranormal est bien plus poussé ici, avec l’existence d’un peuple de Faës et avec des clichés limite poussifs des romances actuelles; l’aspect historique est en revanche pour le moins réduit.

Les clichés dont je parle, ce sont vraiment des choses qui m’ont presque gênée dans ma lecture tellement on les retrouve partout aujourd’hui: le mec sublimissime et les descriptions à n’en plus finir de son anatomie, la jeune ingénue forcément sublime aussi. Le côté sexuel des choses m’a aussi surprise; ça a beau ne pas être un livre érotique, les personnages pensent beaucoup au sexe et j’ai trouvé ces passages assez vulgaires comparé à d’autres romans. Je vais tout de même mettre un bémol: le livre date d’une quinzaine d’années, et a donc été écrit avant nombre d’autres titres de new romance / romance érotique tant à la mode en ce moment. C’est plus un précurseur qu’un suiveur ou un recopieur 😉

C’est dommage que le contexte historique soit réduit à peau de chagrin ici, mais clairement, ce n’était pas le but de l’auteur, qui s’est vraiment consacrée sur la relation entre les deux personnages principaux. En revanche, j’ai bien aimé le côté fantastique / fantasy avec le peuple des Faës qui reste présent en filigrane pendant toute la lecture. C’est un mythe que j’apprécie et je suis toujours contente de lire des romans qui traitent du sujet (Faërie par exemple).

Côté romance, nous retrouvons tous les codes du genre, pas de surprise, mais hormis les scènes au vocabulaire un peu tendancieux dont je parle au dessus, c’est agréable à suivre et on se prête au jeu avec plaisir. J’étais contente de la fin, j’aurais d’ailleurs aimé retrouver les personnages dans un tome suivant mais si je comprends bien, chacun des 8 tomes de la saga présente des personnages différents… (pas besoin de les lire dans l’ordre donc?).

En clair, le côté fantastique et historique est ici vraiment gommé au profit d’une plume clairement centrée sur une romance, qui aurait pu sans problème se dérouler à notre époque. Ce n’est pas transcendant mais le livre remplit son office et offre un divertissement plaisant. Il faut vraiment le voir comme une lecture détente pas prise de tête: dans ce cas, le pari est gagné. Et puis de toute façon, ça se passe en Ecosse donc c’est forcément bien 🙂

Pour finir, je terminerai sur la couverture qu’encore une fois je trouve vraiment moche, ça fait vraiment roman de gare super cheap! x) je ne comprends pas pourquoi on retrouve toujours des filles sublimes sur les YA et des mecs mystérieux canons sur les romances. C’est d’un cliché! Je voudrais un peu d’originalité de ce côté-là…

En résumé: Image5

15 réflexions au sujet de « La malédiction de l’elfe noir (Les Highlanders, tome 1) – Karen Marie Moning »

  1. J’ai beaucoup aimé ce premier tome, et les suivants aussi (malheureusement les couvertures sont pires XD) ! Ils sont mieux que le premier je trouve, il y a plus de « profondeur » je dirais. Ce qui est top c’est que tu peux faire le rapprochement avec l’autre série de KMM, Les chroniques de Mackayla Lane, si tu ne les as pas lu je te les conseils :-3

  2. N’ayant jamais rien lu du genre, je pense que pour commencer, j’irai plutôt vers Outlander, surtout vu son succès. Mais il y a tant de bons livres qui prennent place en Ecosse, comme par exemple L’exil des anges de Legardinier. Je pense passer mon chemin pour celui-ci en tous cas 🙂

    • je n’avais pas été convaincue par l’exil des anges. J’accrochais bien au début et mon intérêt s’est émoussé au fil de ma lecture :/
      effectivement commence par Outlander!! c’est excellent 😀

  3. Je n’ai pas encore lu cette série, mais Les Chroniques de MacKayla Lane font partie de mes livres préférés, je te les conseille vraiment (surtout si tu as apprécié l’aspect paranormal, notamment autour du monde des Faës, de ce livre).

  4. J’adore la saga Fièvre, c’est donc pour ça que j’ai lu ce tome 1 qui m’a plu mais pas totalement convaincu, faudrait que je continue la saga pour voir si c’est mieux ensuite…. Après oui c’est de la romance paranormale donc le côté romance prend le dessus 🙂
    En effet la couverture es moche mdr
    Je n’aurai pas comparé Outlander et cette saga qui sont quand même très opposé:) … oui une lecture détente !
    Bon je vois que tu as aimé quand même ^^

  5. J’hésite beaucoup à tenter cette saga. Le principe des faés m’a rarement motivée je dois dire… Mais à lire ton avis, je me dis que je tenterais bien une fois, un de ces quatre 🙂

    Merci *-*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *