Les âmes captives – Clara Salaman

les âmes captives

Synopsis: 

Bienvenue à bord de la Petite Utopie : une croisière aux allures paradisiaques qui va se transformer en terrifiant huis clos… Fous amoureux, Johnny et Clem quittent leur Angleterre pluvieuse et morose pour s’installer en Turquie, bien décidés à vivre d’amour et d’eau fraîche. Malheureusement, ils se retrouvent vite mêlés à toutes sortes de trafics et mauvaises fréquentations. Pourchassés par des mafieux, ils se réfugient un soir de tempête sur un magnifique voilier, la Petite Utopie, leur unique chance de survie. Là vit un couple plus âgé, Frank et Alice, soixante-huitards séduisants mais quelque peu étranges. Aussitôt, le bateau lève l’ancre, et le comportement du couple, au début si fantasque et accueillant, devient de plus en plus menaçant. Johnny et Clem se sentent pris au piège. Mais comment s’enfuir d’un bateau dérivant en pleine mer ?

image9 bis

Mon avis: 

Il y avait un moment que j’avais repéré Les âmes captives. J’ai profité de sa sortie en poche il y a quelques mois pour me le procurer. Maintenant que je l’ai lu, je suis franchement déçue: j’ai terminé le livre, mais je l’ai lu en diagonale car je n’ai pas du tout accroché…

Les deux personnages principaux, Johnny et Clem (déjà ce nom… qui s’appelle encore Johnny ?), sont deux marginaux, mariés alors qu’ils sont à peine majeurs, qui veulent vivre sans l’entrave d’un travail et qui voguent un peu au hasard. Ils se retrouvent en séjour en Turquie et n’y trouvent que des petits boulots foireux qui vont les amener dans des combines dangereuses. Acculés, leur salut prendra la forme d’un voilier, La petite utopie, où ils vont rencontrer un couple de 35-40 ans, Franck et Annie, et leur fille de 5 ans.

Qu’est-ce qui ne m’a pas plu dans ce bouquin ? D’abord, les personnages : je n’ai absolument pas réussi à m’identifier à eux ou à m’y attacher. Je trouve Johnny et Clem complètement immatures et inconscients. Leurs mésaventures du début m’ont semblé abracadabrantesques et je n’arrivais pas du tout à rentrer dans l’histoire à cause de ça. Le couple suivant est également limite caricatural, avec une psychologie très peu travaillée, bref, gros flop de ce côté-là. Pourtant, dans un huis-clos, la psychologie c’est quand même important… Je ne parle pas de l’ambiance malsaine qui s’installe sur le bateau et qui m’a mise très mal à l’aise !

L’écriture, sans être mauvaise, ne m’a pas particulièrement plu non plus. Les flash-backs n’avaient aucun intérêt et alourdissent l’ensemble. La fin ne m’a pas convaincue non plus… Bref, je ne le conseille pas, il y a de bien meilleurs huis-clos que celui-ci, avec des personnages plus intéressants !

En résumé: Image3

6 réflexions au sujet de « Les âmes captives – Clara Salaman »

  1. Je n’aime pas trop les huit-clos sans secours possibles. Ca me met super mal à l’aise, donc je vais passer mon tour. Et visiblement je fais bien, puisque tu n’as pas aimé ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *