Chambre I (Hôtel, tome I) – Emma Mars (Frédéric Mars)

hôtel chambre 1

Synopsis:

Annabelle, Elle pour les intimes, est une jeune femme ambitieuse d’une vingtaine d’années, étudiante le jour et escort girl la nuit. Au cours d’une de ses missions, elle rencontre David Barlet, un magnat de la presse d’une quarantaine d’années, follement attirant, et tombe sous son charme. L’attirance est réciproque, et les voici bientôt fiancés. Mais David ignore tout des activités nocturnes d’Elle. Cela convient très bien à la jeune fille, qui s’est juré de laisser cette existence derrière elle une fois sa dernière mission achevée : celle qui doit lui permettre d’acheter un cadeau de mariage pour David… Un ultime mensonge avant d’entamer une nouvelle vie. Mais l’identité de son dernier client va mettre tout son avenir en péril. La seule solution pour sauver son mariage : accepter le jeu sensuel de cet homme et se plier à ses commandements…

image9 bis

Mon avis:

J’ai très peu lu de romances érotiques ces derniers mois et je voulais réparer ça avec le premier tome de la saga Hôtel, qui était le livre le plus ancien de ma PAL (il croupissait depuis août 2014). En définitive, ce roman à l’intrigue assez originale pour le genre ne m’a pas transportée autant que je l’espérais

Je m’explique: la personnage principale, Elle, vient de terminer ses études de journalisme. Sa mère, atteinte d’un cancer, nécessite des soins assez chers et Elle démarre un job d’escort pour réussir à joindre les deux bouts, tout en rêvant d’un poste plus en adéquation avec les études qu’elle a faites (idéalement à la télé). Lors d’une de ses soirées de boulot, elle rencontre David, qui ne sait pas qui elle est. Lui est le dirigeant d’une grande chaîne de télé. Ils tombent amoureux, se fiancent, mais Elle n’a pas pu se résoudre à lui dire qu’elle est escort. En parallèle de ça, elle reçoit de curieux messages à tendance sexuelle, postés anonymement, et ses services d’escort sont bientôt « loués » par le frère de David, qui risque de tout lui révéler…

L’intrigue, dont je n’ai volontairement pas tout dévoilé ici, est riche, peut-être même un peu trop. Pour un roman érotique, c’est bien moins simpliste que la trame habituelle (jeune ingénue + millionnaire) : même si cet aspect-là est présent, il est contrebalancé par 1) le fait qu’Elle soit une escort et pas une vierge effarouchée, et 2) par les nombreuses sous-intrigues qui densifient l’histoire (la mère malade, l’ex petit-ami possessif, le nouveau boulot à la télé, le chantage du beau-frère, l’enquête sur la mort de la première femme, les messages anonuymes…). On sent également un gros travail de l’auteur vis-à-vis de l’aspect historique, pour retranscrire une certaine ambiance dans le Paris d’Elle.

Parmi tous ces éléments, j’ai beaucoup apprécié les anecdotes historiques justement. J’ai découvert grâce au livre un Paris que je ne connaissais pas forcément, et ça m’a donné envie d’aller m’y promener. La plume de l’auteur, assez enlevée, lui rend vraiment justice, c’est travaillé et classe. Mais à côté de ça, je suis assez perplexe sur la trame générale de l’histoire, qui s’éparpille un peu (d’un côté, tant mieux, c’est moins niais que 50 shades et consorts, mais d’un autre côté, ce n’est pas forcément ce que j’attends d’une romance érotique).

Je n’ai pas été complètement convaincue par l’écriture de l’auteur, qui n’est pas vulgaire comme c’est parfois le cas en littérature érotique… mais qui est peut-être trop soutenue pour un texte de ce style. J’avais la sensation, pendant ma lecture, que la forme et le fond n’étaient pas forcément en adéquation. Et puis, certains détails un peu dérangée : la différence d’âge (une petite vingtaine d’années tout de même) entre Elle et David, j’avoue que j’ai du mal à m’imaginer sortir avec un type à ce point plus âgé que moi ; de plus, le comportement d’Elle à certains moments qui ne m’a pas paru des plus crédibles.

De façon générale, c’est un texte qui a de jolies qualité au niveau de la construction de l’intrigue, de la plume de l’auteur qui est vraiment travaillée et du travail de recherche effectué pour retranscrire une atmosphère très « Paris Belle époque ». Mais le fait que ça soit une romance érotique a altéré ces qualités pendant ma lecture ; je voyais qu’elles étaient là, mais le texte aurait gagné à contenir moins de scènes de sexe et à être plutôt rangé dans les contemporains. C’est presque trop réfléchi et creusé pour une lecture érotique (moi qui me plains toujours de textes trop superficiels, c’est un comble ce que je dis là ^^).

(accessoirement, je suis très frustrée de ne pas trouver de photos de l’auteur à vous présenter.. ^^)

En résuméImage4

8 réflexions au sujet de « Chambre I (Hôtel, tome I) – Emma Mars (Frédéric Mars) »

  1. Je l’ai lu il ya un petit moment celui-là (acheté au bord de la plage parce que j’avais plus rien d’autres ^^) et il m’avait gêné sans que je comprenne (ni que je cherche trop d’ailleurs) pourquoi mais je crois que tu as mis le doigt dessus ! Un fond qui ne se correspond pas trop avec la forme et inversement…

    Pour info, il me semble avoir vu un jour qu’Emma Mars était en fait le pseudonyme d’un monsieur ! Et que l’auteur cachait bien sa véritable identité, c’est sans doute pour ça que tu n’as pas trouvé de photo ! (bon après, je suis pas certaine du tout et incapable de citer une source mais j’ai du voir cette info au coin de l’oeil un jour)

  2. C’est vrai que pour ce genre de livre l’histoire est plutôt recherchée.
    Je n’ai toujours pas pris le temps de lire la suite (il faudrait que je me la procure aussi lol).
    L’auteur est Frédéric Mars 😉

    • oui tu es la deuxième à me le signaler, je ne savais pas qu’il avait dévoilé son identité ^^ je vais rajouter sa photo!

  3. Ping : Un livre peut en cacher un autre » Dans mon Ebook…mais pas que #17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *