Red Rising – Pierce Brown

red rising


Synopsis:

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir. Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature. Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles: tuer ou être tué, dominer ou être dominé…

image9 bis

Mon avis:

Red rising me faisait de l’oeil depuis sa sortie… à cause de sa couverture qui m’intriguait et de son titre, qui me plait beaucoup. Au final, j‘ai globalement apprécié ma lecture, mais il y a tout de même pas mal de points négatifs.

D’abord, comme le souligne Plume-de-cajou dans sa chronique, il y a un parallèle évident avec Divergente et Hunger Games, et donc un manque d’originalité sur le fonctionnement de la dystopie (Mais quelle dystopie aujourd’hui peut se prétendre complètement originale…?).

Ensuite, mon intérêt pour le récit a varié du tout au tout pendant ma lecture. Pendant les 100 premières pages, j’ai trouvé le style de l’auteur poétique mais assez confus, j’avais parfois du mal à complètement suivre ce qui se passait. Ensuite, jusque la page 200 environ, j’ai trouvé que la direction que prenait l’intrigue était vraiment intéressante, j’ai beaucoup apprécié. Et puis, toute la seconde moitié du livre m’a paru brouillonne et assez longuette. Il est évident que l’essentiel de la saga se déroulera dans les tomes suivants et je pense que cette partie, qui n’est pas forcément la plus importante de l’histoire (vu les enjeux bien plus grands) aurait pu être écourtée.

Enfin, pour terminer les points négatifs, j’ai eu du mal avec les néologismes de l’auteur (comme Plume-de-cajou, décidément!): je les trouvais infantilisants et peu en accord avec la plume sombre du roman. (Par exemple, il y avait la pommacolle, un holoPoste, une sangLame, des bottes antigrav…). Je me demande si c’est la traduction qui fait ça où si c’est la même chose en VO.

A côté de ça, il y a aussi beaucoup de choses qui m’ont plu dans Red Rising. D’abord, (en dehors des néologismes mentionnés juste au dessus), j’ai trouvé l’ensemble assez mature et sombre, plus que la moyenne des YA, et je préfère ça que quand c’est trop jeunesse. L’univers décrit par l’auteur est bien détaillé et toute la seconde partie avec la « formation » et les stratégies militaires m’ont pas mal rappelé La stratégie Ender, que j’avais franchement aimé.

Ensuite, j’ai beaucoup aimé le parallèle de l’auteur avec la mythologie romaine, omniprésente dans le roman. Ce côté ‘quelle que soit l’époque, finalement toutes les civilisations reproduisent des schémas similaires’ m’a vraiment parlé; on le retrouve fréquemment dans les dystopies, mais c’est vraiment accentué ici.

J’ai aussi apprécié le tournant que prend l’intrigue quand Darrow quitte sa colonie de départ. Je trouve que le synopsis qui figure sur le livre ne dévoile vraiment pas grand chose de l’intrigue, c’était vraiment nébuleux pour moi et je ne savais pas trop dans quoi je m’engageais; l’auteur a su me surprendre et ça, ça fait du bien 🙂

J’ai rarement lu des romans dans lesquels le personnage principal évolue à ce point. Darrow commence le récit en étant franchement passif et résigné à la vie d’esclave qui se profile devant lui, ne comprenant pas sa femme qui est d’un tempérament bien plus rebelle que lui. Les évènements qu’il va vivre vont le transformer et le rendre bien plus dur et déterminé qu’il ne l’était au départ (au point qu’il en devient presque difficile de l’apprécier), et ça, c’est un bon point aussi pour Pierce Brown 🙂

En bref, s’il souffre de franches longueurs dans la seconde partie, cette saga semble très prometteuse et je suis vraiment curieuse de lire la suite, qui devrait être plus axée autour de la trahison/Révolution fomentée par Darrow au sein des Ors 🙂

En résuméImage5

7 réflexions au sujet de « Red Rising – Pierce Brown »

  1. Ping : Morning star (Red rising, tome 3) – Pierce Brown | Les chroniques de Totoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *