Salon du Livre et de la Presse Jeunesse – Montreuil 2015

aka The Event Of the Year pour la blogo littéraire! le-salon-du-livre-jeunesse-au-pays-des-merveilles

Je ne sais pas si c’est dû au fait que je n’habite Paris que depuis quelques mois, si c’est parce que je ne suis les blogueurs sur Facebook que depuis la création de ma propre page il y a quelques semaines (beaucoup, BEAUCOUP d’infos sur ce salon circulent via les pages Facebook de blogueurs), ou si c’est parce que je n’ai jamais été particulièrement branchée salons, mais je n’ai découvert l’existence de celui-ci (appelé simplement « Montreuil » sur la blogo) qu’il y a quelques semaines seulement! En voyant l’engouement incroyable qui existe autour de l’évènement, j’ai absolument voulu voir de moi-même de quoi il s’agissait 🙂

Si certains d’entre vous ont échappé au « phénomène Montreuil » et se demandent de quoi je parle, il s’agit d’un salon dédié, comme son nom l’indique, aux livres pour la jeunesse. Ca va des livres pour bébés au YA. La première édition a eu lieu au milieu des années 1980, et il se tient depuis tous les ans en fin d’année, en région parisienne.

J’appréhendais un peu le « contenu », car les lectures « jeunesse » (en termes d’âge, tout ce qui concerne un public < à 16 ans on va dire), ça fait bien longtemps que je n’en lis plus. De temps en temps, quand une saga fait beaucoup parler d’elle (Hunger Games, Twilight…), il m’est arrivé entre mon bac et la fin de mon master de me plonger dedans par curiosité, pour voir de quoi tout le monde parle, mais c’est tout. En revanche, je me suis vraiment remise à la littérature YA avec la création de mon blog, car c’est un genre archi-représenté sur la blogo, et ça me frustre beaucoup de ne pas connaître ce dont parlent tous les blogueurs ^^. Donc, ceux qui sont vraiment partout (par exemple, Phobos que j’ai acheté la semaine dernière), je les lis, par curiosité. Mais il faut bien le dire: ce n’est clairement pas mon genre préféré. J’adore les littératures de l’imaginaire, mais le YA, j’ai du mal. C’est souvent bien plus orienté « jeune » qu' »adulte » et beaucoup trop peu développé/approndi pour moi, et puis c’est un peu toujours la même chose. La plupart du temps, je ressors franchement déçue. Mais parfois, je trouve aussi quelques pépites (rarement les plus connus d’ailleurs), comme la saga Pure de Julianna Baggott ou la saga Daughter of Smoke and Bone de Laini Taylor, et du coup, je continue d’en lire, dans l’espoir d’en trouver des vraiment bons au milieu de mes nombreuses déconvenues ^^ (oui, je suis un peu maso).

Bref!, tout ça pour vous dire que ce Salon, que je ne connaissais pas il y a encore quelques semaines, je n’y allais pas en mode « grosse fan acharnée ». J’étais plutôt circonspecte, m’attendant à voir une montagne de gamins hurleurs et passer des heures à chercher le petit coin YA qui m’intéressait ^^. Contrairement aux blogueurs « habitués » qui y vont tous les ans avec des plannings de malades, des coffres entiers de livres à dédicacer et j’en passe, pour le coup, moi, j’y suis allée en free style complet en sortant du boulot vendredi soir… l’avantage d’être sur Paris! (J’avais calculé mon coup, c’était gratuit à ce moment-là ;-))! Mode fin-de-semaine-tête-de-shootée-sac-trop-lourd… on! Je n’avais aucun livre à dédicacer, aucun planning, je voulais vraiment juste voir « de quoi ça s’agit »! J’espérais aussi croiser quelques blogueurs au passage 🙂

Verdict? Eh bien, je ne sais pas si on peut dire que je suis déçue puisque c’est ce à quoi je m’attendais, mais j’ai l’impression d’avoir passé mon temps à déambuler dans 90% de livres pour jeunes enfants, et pour les 10% de livres qui pouvaient m’intéresser, je les connaissais déjà… Aucune découverte donc. Je n’ai vu aucun auteur en dédicace non plus (vous allez me dire, c’est de ma faute, si je voulais en voir, il fallait prévoir un planning), c’était blindé de monde (quelque part, heureusement que je ne voulais rien me faire dédicacer, des heures d’attentes debout, c’est vraiment trop relou…), il n’y a aucune remise sur les livres (qui sont les mêmes qu’en librairie: pourquoi se casser la tête à aller les acheter plein pot à Montreuil quand on peut les avoir d’occase chez Gibert?), et aucune des conférences ne me parlait vraiment… bref… encore un truc pour lequel l’engouement général me laisse assez perplexe! J’avoue que j’ai du mal à comprendre pourquoi nombre de blogueurs (et pas que) qui n’habitent pas en région parisienne prévoient l’intégralité de leur week-end et paient un billet de train pour ça, vu le peu de livres ciblés (jeunes) adultes.

Je ne vais pas me contenter de me plaindre, il faut bien avouer que le simple concept d’un salon dédié aux livres, c’est génial. C’est juste que, comme je le disais plus haut, les salons, ce n’est pas particulièrement mon truc. Je préfère largement les librairies pour acheter mes livres. Alors, oui, en librairie il y a moins de dédicaces, mais les dédicaces, s’il faut faire la queue pendant deux heures pour avoir juste le temps de glisser son nom à l’auteur avant d’être pousser par la personne de derrière.. très peu pour moi.

En mars 2015, je suis allée (pour la première fois également) au Salon du Livre de Paris, je voulais absolument une dédicace de Georgia Caldera, j’ai attendu 30 minutes sans avancer d’un pouce à un stand avant qu’elle ne se lève et ne parte dédicacer sur un autre stand. Du coup, le temps que j’arrive à l’autre stand, il y avait déjà une queue de malade, mais comme j’avais déjà attendu 30 minutes, je m’y suis installée… et 30mn plus tard je n’avais toujours pas avancé d’un centimètre… j’ai fini par craquer et partir! Le simple fait de VOIR les auteurs me contente, je peux les prendre en photo, ça me suffit. Je ne suis pas assez acharnée pour accepter de passer des heures à attendre en suant (il fait toujours 50° dans ces trucs-là..) pour une petite signature..

Il y a aussi un truc qui me perturbe dans les Salons, c’est que je ne m’y repère pas. Par exemple, pour celui-ci, sachant qu’il couvrait toute la littérature de 0 à 18 ans, je m’attendais à ce que ce soit +/- rangé par tranche d’âge, mais pas du tout! C’est rangé par maison d’édition. Et comme une maison d’édition peut très bien publier des livres destinés au tout-petits et du YA, au final, les tranches d’âge sont complètement mélangées, et pas du tout regroupées… donc j’ai passé super longtemps à déambuler dans les différents stands pour chercher le YA, souvent il n’y a qu’une petite étagère pour une maison d’édition donnée, et j’étais toujours déçue de voir le peu que je trouvais! J’ai remarqué que beaucoup de blogueurs ont leurs maisons d’édition chouchoutes, donc ça doit bien fonctionner pour eux quand ils vont dans des salons, mais personnellement je fais peu attention à ça! Il y en a certaines que j’apprécie un peu plus, mais c’est vraiment accessoire pour moi… Je ne me tiens pas particulièrement au courant des publications par maison d’édition… j’y vais vraiment au feeling! Du coup dans les Salons je suis toujours un peu perdue… par exemple, en mars, je cherchais un auteur bien précis et je ne savais pas par qui il était publié… j’ai cherché longtemps!

Pour en revenir à Montreuil, l’avantage de ce salon, c’est la présence de nombreux blogueurs. Pas de bol pour moi, je n’en ai rencontré aucun cette fois-ci x) (pourtant, j’ai cherché les badges ^^ je n’ai pas dû venir au bon moment!). Mais je ne désespère pas, j’espère en rencontrer à d’autres futurs salons (le SDL de Paris en mars déjà, et puis j’envisage d’aller au salon de Saint Maur en poche en juin… C’est Stéphanie plaisir de lire qui m’a parlé de celui-là, mais l’an dernier ça tombait le jour de la fête des pères et du coup je n’avais pas pu y aller.. mais je l’ai noté dans un coin de ma tête 🙂 J’espère aussi pouvoir faire un tour aux Imaginales dont j’entends beaucoup parler!)

Bref, je vais continuer de tester des salons, celui-ci n’était simplement pas pour moi 🙂 Au moins, j’y suis allée et je me suis fait ma propre opinion! Je suis plus déçue par le fait de n’avoir vu aucun blogueur que par le Salon en lui-même, dont je n’attendais pas grand chose dès le départ. Si certains d’entre vous sont intéressés par des rencontres au Salon du livre de Paris, aux Imaginales ou à Saint Maur en poche, qu’ils n’hésitent pas à me faire signe 🙂

Je vous laisse avec deux photos prises au Salon 🙂 (à droite: Cyprien, venu pour dédicacer sa BD… j’ai failli me faire piétiner par une meute de primaires en furie quand il est apparu ^^)

PicMonkey Collage

24 réflexions au sujet de « Salon du Livre et de la Presse Jeunesse – Montreuil 2015 »

  1. Haha, c’est vrai que niveau rangement, on a vu mieux !
    Il y a certains auteurs pour lesquels ça vaut le coup d’attendre car on peut papoter avec. Victor Dixen par exemple… Cassandra O’Donnell aussi. Bon après c’est sûr que le vendredi soir, il faut quand même faire avancer la file d’attente. Ce n’est pas le meilleur jour, faut croiser les doigts pour le vendredi aprem avant 16h.
    Même en étant sur le Salon 3 jours, on ne s’est pas croisées x) J’étais la distributrice officielle de badges, surtout le vendredi…

    • malheureusement le vendredi avant 16h je travaillais ^^ ah ben non je ne t’ai pas vue! pourtant j’ai vraiment scruté tout le monde XD « est-ce que c’est un blogueur celui-là? non? suivant » o/

  2. Je ne connaissais pas non plus ce salon avant d’ouvrir mon propre blog. Je ne comprend pas non plus l’engouement, mais contrairement à toi je n’y suis jamais allée. Je n’habite pas Paris et payer un billet de train pour me rendre exprès au Salon cela ne me dit absolument rien. En plus je ne sens pas du tout à mon aise au milieu de tant de monde. Je risque de me sentir plus perdu qu’autre chose 🙂

  3. On aurait pu se croiser, j’y suis allée vendredi aussi mais un peu plus tôt ^^ Nous on a eu de la chance il n’y avait pas tant de monde que ça, sinon je comprends un peu ce que tu ressens pour le reste ! Moi j’y vais surtout pour découvrir les nouveautés, les catalogues et voir mes amis ! Ce qui est bien par contre c’est que si tu payes ta place tu as 4 euros en chèque lire donc c’est une plutôt bonne initiative 🙂 Sinon quelle chance tu as eu de voir Cyprien ! :p

  4. Dommage que tu sois déçue :/ Pour ma part j’y vais depuis 3 ans et je rencontre à chaque fois de nombreux blogueurs. Cette année le samedi midi il y avait un pique-nique organisée par Un jour, un livre, il y avait des blogueurs et booktubeurs.

    En réalité il est bien organisé par tranche d’âge, les petits sont en bas et les plus grands sont haut. Les YA était dans le fond au premier.
    Par contre je n’ai pas fait deux heures de queues pour faire une dédicace. Samedi matin j’ai fait dédicacer Les Messagers des vents par Cleia Avit, super agréable comme auteur, j’ai attendu 5 min.

    Beaucoup de blogueurs attendent ce salon, parce que c’est le moment où tu rencontre le mieux les éditeurs de YA. La collection R, Michel Lafon, PKJ organisent des rdv, des petit-dej…

    Pour les autres salons, celui de Paris, j’aime moins, trop grand surtout. St Maur, je l’ai fait cette année, plutôt sympa, t’es plus proche des auteurs ce qui est vraiment agréable, un peu comme Les Imaginales qui est centré plus sur les auteurs que sur les éditeurs.

    J’espère que t’es prochain test salon seront plus concluants 🙂

    • oui, j’avais vu le truc du pique nique samedi mais je ne pouvais pas y aller ce jour-là, je suis dégoutée 🙁

      j’ai vu des YA un peu partout pourtant.. lol

      Oui j’espère aussi! mais heureusement que d’autres comme toi y trouvent leur compte 😉

  5. Je te comprends tout à fait, j’avais l’habitude de faire le Salon du Livre « classique » puis espèce de gros ras le bol, trop de monde, les mêmes bouquins qu’en magasin, une queue infernale pour un auteur qui va se barrer juste avant que tu arrives (même si je leur en veux pas, hein, c’est pas de leur faute), trop chaud, on ne peut pas sortir respirer 2 min, c’est pas ce qu’il y a de mieux… Après, je testerai bien celui-ci au moins une fois « juste pour voir » (je suis un peu maso aussi) mais bon, j’ai pas l’impression de manquer quelque chose non plus en n’y allant pas…

    • oui, tu résumes bien ma pensée! Je l’ai vraiment fait par curiosité et pck j’habite pas loin mais pas convaincue… ou alors il faut vraiment y aller dans l’optique de rencontrer des blogueurs!

  6. Ce n’est pas un salon qui m’attire je préfère nettement les salons du livre dans des petites villes (comme là où j’habite) et encore, on me demande choisir entre salon du livre et brocante pour acheter des livres je prends les brocantes je préfère largement !

    • oui je préfère les petits salons aussi! mais quand les auteurs n’ont personne à leur stand ça m’angoisse, j’ai l’impression qu’ils vont m’en vouloir si je n’achète pas leur bouquin et je culpabilise o/

  7. un peu déçue aussi cette année mais je me suis rabattue largement sur les albums pour mes loulous, nous en avons acheté pas mal et avons reçu plein de belles dédicaces illustrées. Les enfants étaient aux anges de voir les illustrateurs leur faire un dessin rien que pour eux. J’y ai croisé aussi des auteurs que j’apprécie. Le salon de paris en mars et pire je trouve, c’est une usine à fric !!! C’est plus varié et moins jeunesse mais c’est moins convivial. Et puis l’attroupement blogueurs qui ignorent superbement les petits blogs (voir même leur passe devant dans les files, parce qu’ils ont un badge « blogmachinchouette »..) est plus marqué encore.
    Par contre, on se retrouvera en juin pour Saint Maur avec grand plaisir !!!!!

    • c’est super de pouvoir y aller avec tes enfants, j’espère que les miens liront aussi, sinon je serai vraiment frustrée x)

      oui le SDL de mars, je n’y suis allée qu’une seule fois mais c’est vrai que ça m’a laissé une drôle d’impression aussi… mais les livres me parlaient déjà plus..

      Ca te touche vraiment cette histoire de blogueurs! je comprends tout à fait ton sentiment même si j’avoue que je ne me suis jamais fait doubler dans une file par un blogueur connu ni ignorer (mais pour le coup personne ne me connait donc…^^)

      rendez-vous au mois de juin alors 🙂

  8. Je n’ai jamais pratiqué le salon de Montreuil, bien que j’en ai entendu parler des millions de fois. Un moment, j’étais plus branchée sur le Salon de Paris, mais j’ai arrêté : trop de monde, trop de queue, trop de tentations, trop d’argent dépensé à chaque fois, bref trop de trop. L’année pro je vais quand même essayer de tenter soit celui de Montreuil, soit celui (qui me tente plus) des Utopiales à Nantes.

  9. Je ne suis jamais allée à celui de Montreuil. Par contre, comme toi, j’ai fait celui de Paris en mars, j’avais prévu 6 heures sur place mais c’est beaucoup trop quand tu ne fais pas la chasse aux autographes ! J’ai surtout aimé voir les publications des petites maisons d’édition,; pour le reste c’est un peu la même chose qu’en librairie. J’y étais allée un vendredi après-midi et idem, je n’ai vu aucun blogueur « connu ». Saint-Maur, c’est vrai, il à l’air sympa et je vais tenter celui de Bruxelles en février.

  10. Je pensais y aller aussi un jour, pour voir ce que ça donne, mais je pense que comme toi auparavant, j’ai des étoiles dans les yeux pour pas grand chose…si ce n’est beaucoup d’attente et de dépenses.

  11. Ping : Bla-bla livresque | Les chroniques de Totoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *