Le noeud de la sorcière (All Souls Trilogy, tome 3) – Deborah Harkness

le noeud de la sorcière


Synopsis:

Diana Bishop et Matthew Clairmont reviennent dans le présent pour affronter d’anciens ennemis et de nouveaux dangers. Dans le domaine ancestral des Clairmont à Sept-Tours, la sorcière et le vampire vont retrouver presque tous les protagonistes du Livre perdu des sortilèges – à une exception près. Une terrible menace pèse sur leur avenir, et elle ne se dissipera que s’ils parviennent à récupérer les pages manquantes de l’Ashmole 782. Mais ils ne sont pas les seuls engagés dans cette quête et le temps presse, car la grossesse de Diana arrive à son terme. Des vieux châteaux en laboratoires universitaires, s’appuyant sur des savoirs séculaires aussi bien que sur les sciences modernes, depuis les collines de l’Auvergne jusqu’aux palais vénitiens, Diana et Matthew, décidés à protéger leur amour défendu coûte que coûte, finiront par découvrir le secret extraordinaire que les sorcières ont percé voilà des siècles et des siècles.

image9 bis

Mon avis:

ENFIN, j’ai pu finir cette trilogie! Je sais que le dernier tome était sorti l’an dernier, mais comme j’ai les 2 premiers en poche et que je n’aime pas les éditions dépareillées, j’ai attendu pendant un an qu’il sorte en petit format avant de me décider à l’acheter (c’était dur, le grand format me narguait chaque fois que je passais devant!). Je n’ai pas chroniqué les 2 premiers tomes, parce que je les ai lus bien avant de démarrer ce blog et qu’il faudrait franchement que je les relise, mais je ne passerai pas à côté de cette chronique-ci!

Pour démarrer, je vais me répéter, mais j’aurais vraiment dû relire les 2 premiers avant d’attaquer celui-ci. J’ai lu le tome 1 en mars 2013 et le 2 à l’automne 2013, donc honnêtement, je me souvenais de la trame globale, mais absolument pas des détails ni des personnages secondaires… et il y en a beaucoup, qui réapparaissent tous dans ce final! Du coup, j’ai bien mis 300 pages (sur 950) à vraiment m’immerger à nouveau dans le récit, le temps de resituer un peu tout le monde, ça a été compliqué. Mais après ça, je l’ai vraiment savouré!

L’univers créé par Deborah Harkness (sur l’ensemble de la trilogie) est dense, foisonnant, très riche, très creusé, et c’est pour ça que j’aime! (Ca fait tellement de bien de lire des romans un peu plus approfondis que les habituels YA.. franchement je sature un peu de tous ces bouquins qui restent en surface en permanence!). Ce dernier tome permet de bien prendre la mesure du travail de recherche réalisé par l’auteur, car les détails distillés au fur et à mesure des deux premiers livres prennent ici tout leur sens, et franchement je lui tire mon chapeau! Si j’ai déjà lu des thrillers ou des livres historiques avec un gros travail de recherche derrière (les Thilliez ou les Follett par exemple), c’est très rare de lire un texte aussi ambitieux et de cette qualité en fantastique! D’ailleurs, les recherches menées par l’auteur sont multiples, puisqu’elles touchent à la fois à l’Histoire et à la recherche scientifique, en plus de la création de son univers axé autour des sorcières, des vampires et des démons.

Le couple formé par Diana et Matthew est vraiment attachant. Enfin un couple qui ne passe pas la moitié de son temps à s’embrouiller! Ca aussi, ça fait du bien, et l’évolution de Diana est vraiment agréable à suivre de tome en tome. Les autres personnages sont hauts en couleur (j’adore Ysabeau, la mère de Matthew) et participent vraiment à la qualité et la richesse de la saga. Au niveau de l’écriture, rien à redire, c’est superbement rédigé!

L’intrigue permet dans ce dernier tome de clôturer toutes les questions qui restaient en suspens après les 2 premiers tomes, elle est donc chargée; l’ensemble m’a paru bien plus axé sur l’action que L’école de la nuit, qui était beaucoup plus contemplatif. Pourtant, l’auteur a su ménager des moments de calme pour ses personnages, et le tout est franchement bien équilibré! On ne s’ennuie pas et, une fois à la fin, on en voudrait encore!

En bref, si vous ne connaissez pas cette trilogie magistralement menée, je vous invite vraiment à la découvrir. Elle peut sembler un peu lente à ceux qui ont l’habitude de texte plus courts, mais elle vaut vraiment le détour!

En résuméImage7

20 réflexions au sujet de « Le noeud de la sorcière (All Souls Trilogy, tome 3) – Deborah Harkness »

  1. Je crois que je peux dire que c’est la meilleur saga que j’ai pu lire jusqu’à ici. Je suis fan d’histoire, et mélanger historique et fantastique c’est juste superbe, surtout que l’auteur le fait d’une façon merveilleuse 🙂

  2. Des sorcières , des vampires et des démons , ma foi , on en croise régulièrement dans le cadre de notre travail , mais connaitre leur univers est une approche bien difficile . D’ailleurs existent ils vraiment ? Aie , aie aie , je sens que ma PAL va encore prendre de la hauteur , parce que quand même , j’ai bien envie de connaitre leur univers , et l’approche scientifique de l’auteur , me semble , à te lire , un gage de sérieux . Allez , hop , dans ma PAL . Elle mesure combien la Tour Eiffel , parce que , quand même , ma PAL commence à m’impressionner et il me faut une comparaison qui me donne l’impression qu’elle est toute petite !!!

  3. Une de mes sagas favorites, c’est d’ailleurs marrant, je l’ai découverte au rayon jeunesse de mon supermarché, en faisant les courses, je me suis dis que ça avait l’air d’être genre Twilight mais en mieux… Et quel surprise en découvrant des personnages adultes, cultivés, complexes (je me demande encore ce que le livre foutait sur cette table…) ! J’ai acheté les deux tomes suivants dès leur sortie en grand format tellement j’en pouvais plus d’attendre ! Mais pour le 3éme, j’ai lu 10 pages, je me suis arrêtée. Je ne comprenais rien parce que je ne me souvenais plus des autres, j’ai donc tout relu ! Et mon exemplaire du 3 avait un défaut : il manquait les 5 derniers pages…. Je te raconte pas la crise que j’ai piqué à 11h du soir en m’en rendant compte !

      • C’est sur que c’est pas de la jeunesse du tout mais j’aurais du me méfier du classement de Carrefour 😀 mais remarque, ça m’a permis un coup de cœur ^^
        Ah mais j’ai pété un câble ! Surtout que j’ai pas compris tout de suite, ça se terminait sur une phrase « normale », je me suis même dit « tout ça pour ça, c’est pas possible, elle peut pas nous faire ça » et puis j’ai compris et je me suis mise à râler et à crier dans l’appart, c’était drôle… Heureusement, je suis allée chez le libraire le lendemain et ils me l’ont échangé mais j’étais quand même dégoûtée, j’ai un livre neuf dont je n’ai lu que 10 pages en fait, l’autre était tout corné parce que je l’avais vraiment trimbalé partout ^^

  4. Comme toi j’ai attendu la sortie poche pour me le procurer, et comme ça fait également un moment que j’ai lu les deux autres, j’ai un peu peur d’être perdue en commençant celui-ci (ce qui avait déjà été le cas quand j’ai lu le tome 2)…

    • oui pareil pour moi! si tu as un peu de temps pour les relire, même simplement en diagonale, ça peut être pas mal 🙂 après ça revient quand même mais bon c’est pas hyper agréable au début!

  5. C’est bien la première fois que je lis une trilogie sans autre lecture entre deux . La notion du nombre de pages disparaît complètement pour laisser la place à une continuité plaisante à suivre . Maintenant je sais que les vampires, les sorcières et les démons existent . je sais aussi qu’ils ne leur est pas simple de cohabiter mais que l’amour permet ce petit miracle du vivre ensemble. Je pense que ce récit est une jolie métaphore sur ce que pourrait être notre monde si nous y introduisions de la tolérance sur nos différences
    A lire absolument pour l’optimise que dégage ce récit et l’espérance d’un monde meilleurs dans un monde que tout semble opposé.
    Merci de m’avoir fait connaitre cet arc en ciel .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *