Les quatre filles du Docteur March – Louisa May Alcott

les 4 filles

Résumé:

Une année, avec ses joies et ses peines, de la vie de Meg, Jo, Beth et Amy March, quatre sœurs âgées de onze à seize ans. Leur père absent – la guerre de Sécession fait rage et il est aumônier dans l’armée nordiste -, elles aident leur mère à assumer les tâches quotidiennes. Ce qu’elles font avec leurs caractères bien différents: Meg, la romantique, qui va éprouver les émois d’un premier amour; Jo, qui ne se départit jamais d’un humour à toute épreuve; la généreuse Beth; la blonde Amy, enfin, qui se laisse aller parfois à une certaine vanité… 

image9 bis

Mon avis:

Comme pour Sa majesté des mouches, j’ai lu ce livre il y a des années (début du collège je pense) et je ne me souvenais pas de grand chose, à part du sentiment que j’avais aimé et que Jo était ma préférée (comme pour tout le monde j’ai l’impression). J’ai donc voulu le relire; c’est toujours étrange de relire adulte un livre qu’on a aimé étant enfant, mais je suis contente de l’avoir fait 🙂

Il n’y a pas vraiment d’intrigue ou de fil conducteur dans ce roman, on va suivre les aventures quotidienne de quatre soeurs, de leur mère et de leur domestique. Chaque chapitre raconte un épisode différent: les colères de Jo, les débuts de Meg dans le monde, la timidité de Beth et sa relation avec le voisin, les citrons d’Amy… avec, en toile de fond, cet amour qui lie tous les membres de cette famille privée du père, parti à la guerre. Les quatres soeurs sont très différentes les unes des autres: l’aînée, Meg, aimerait être plus riche; Jo est un garçon manqué passionnée par la lecture et l’écriture; Beth est très douce et très timide; Amy est une enfant gâtée. Comme la plupart des gens, ma préférée est Jo, qui me semble un personnage très moderne pour l’époque. Les personnages secondaires sont également très attachants: le vieux voisin Mr Laurence et son petit-fils, la mère des filles…

Contrairement aux classiques « pour adultes », le style de celui-ci est très abordable, probablement en raison du public visé. Il est peut-être un peu soutenu pour des jeunes lecteurs d’aujourd’hui, mais ça reste agréable à lire et pas trop désuet (un peu quand même.. ^^). J’avoue avoir été frappée (alors que je n’avais aucun souvenir de cette impression) par le côté très « bon sentiments » du récit, tout finit toujours bien, les filles sont des modèles de vertu qui apprennent toujours très vite de leurs erreurs, qui ne pensent pratiquement qu’à aider les autres… était-ce rééllement comme ça à l’époque ou le livre a été écrit (1868)? Ca semble trop beau pour être vrai.. Il y a un côté très moralisateur que je n’avais pas ressenti quand j’étais petite et qui m’a sauté aux yeux ici.

En tout cas, une agréable relecture et un livre que je conseille si vous ne connaissez pas 🙂

En résumébon-livre-bis

12 réflexions au sujet de « Les quatre filles du Docteur March – Louisa May Alcott »

  1. (tu peux effacer mon autre commentaire si tu veux, erreur de touche…)

    Je disais : je l’ai lu petite et adoré et quand je l’ai relu, il y a 2-3 ans, le côté « bons sentiments » et assez religieux finalement m’a surpris (même si c’était une relecture vraiment agréable) ! Je me souviens d’une adaptation avec Winona Ryder, le film est de Gillian Armstrong et date de 1994 🙂 C’est la seule que j’ai vu et j’en garde un plutôt bon souvenir.

  2. Un livre que j’ai toujours eu envie de découvrir étant plus jeune mais que je n’ai jamais fait :/ A présent, j’ai bien envie d’y remédier ! Ta chronique me tente vraiment beaucoup et j’ai déjà ajouté le livre à ma wish-list. Même si je n’aime pas réellement les fins « tout est bien qui finit bien » je suis tout de même curieuse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *