Le testament de Jessie Lamb – Jane Rogers

TitreLe testament de Jessie Lamb

Auteur: Jane Rogers

le testament de jessie lamb janes rogers

Résumé:

Jessie Lamb a seize ans, des parents qui passent leur temps à se disputer, une tante célibataire déjantée, des amis, des flirts, des rêves. Une adolescente normale, en somme. Sauf qu’elle n’évolue pas dans un monde « normal ». Depuis que des bioterroristes ont propagé le virus du SMM, les femmes enceintes meurent toutes en couche. Par conséquent, l’humanité est menacée d’extinction. Alors que tout son univers familier et rassurant s’effrite, Jessie, qui jusque-là ne se sentait que très peu concernée par les problèmes du monde, prend conscience de son pouvoir de changer le cours de l’histoire. Allant à l’encontre de l’avis de ses parents, elle se porte volontaire pour devenir une « Sleeping Beauty », comme on surnomme celles qui acceptent de se sacrifier pour donner la vie en participant à un programme scientifique.

 tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Un roman un peu particulier qui ne laisse pas indifférent! C’est ce qui me vient à l’esprit au moment d’écrire cette chronique.

Nous sommes propulsés dans un futur (qui semble très proche) dans lequel des terroristes ont propagé un virus qui tue les femmes enceintes dès le début de leur grossesse, condamnant l’humanité à l’extinction. Les scientifiques, assez rapidement, parviennent à une première percée dans leurs recherches pour trouver une solution à ce virus: en plongeant les femmes enceintes dans le coma dès l’annonce de leur grossesse, il est possible de parvenir à les maintenir en vie suffisamment longtemps pour qu’elle parviennent à mener leur grossesse à terme (les mères finissent par mourir, mais au moins le bébé survit, il est à nouveau possible d’avoir des enfants).

Dans cette situation (qui n’est pas sans rappeler le film Les fils de l’homme, avec Clive Owen, pour ceux qui connaissent), une adolescente va prendre conscience de son pouvoir de décision et tenir tête à ses parents dans l’espoir de participer à la pérennité de l’espèce humaine. Jessie a 16 ans et au début du livre, elle est imperméable à ce qui se passe autour d’elle. Petit à petit, elle réalise la gravité de la situation et, comme beaucoup de jeunes de son âge, se révolte contre les générations précédentes qui ont rendu le monde tel qu’il est. Elle s’engage dans un groupe d’actions écolo qui va péricliter au bout de plusieurs mois; entre temps, son père, chercheur, va lui parler des Sleeping Beauties, des jeunes filles qui se portent volontaires pour tomber enceinte et donner naissance aux premiers enfants post-apparition du virus, au mépris de leur propre vie. D’abord sceptique, elle finit par adopter totalement cette idée au point de la faire sienne… 

Le roman alterne les chapitres du présent de Jessie (elle est séquestrée par un homme à l’identité indéterminée au début) avec les scènes de son passé, qui l’ont amenée là où elle est aujourd’hui, ce qui permet de suivre son cheminement intellectuel et de comprendre (ou non) son choix. Il y a beaucoup de scènes de débats, avec ses parents et avec d’autres personnages qui ne comprennent pas toujours son choix. Le récit est catégorisé en SF mais l’aspect futuriste prend très peu de place et ne sert finalement que de prétexte aux questionnements que pose l’auteur: que ferions-nous dans la situation de Jessie? Peut-on cautionner l’existence des Sleeping Beauties comme solution scientifique? Comment réagirions-nous si l’un de nos proches décidait de mettre un terme à sa vie pour une cause qui le dépasse? (ça m’a un peu ramenée au problèmes des jeunes qui partent faire le Djihad, même si ça n’a rien à voir).

Bref, c’est plutôt un livre qui pousse à la réflexion qu’un roman porté sur l’action, mais ce n’est pas plus mal. Ce qui est un peu dommage, c’est que l’ensemble reste assez plat, peu d’émotions se dégagent du texte. Mais dans l’ensemble, je l’ai trouvé franchement percutant et intéressant, et je le conseille! Il vient d’être édité en poche d’ailleurs 🙂

En résuméImage6

8 réflexions au sujet de « Le testament de Jessie Lamb – Jane Rogers »

    • ça ne m’a pas empêchée d’apprécier ma lecture 🙂 l’intérêt est plus porté sur le cheminement intellectuel de Jessie et comment elle en est arrivée à faire ce choix… il y en a quand même, des émotions 😉 c’est juste que j’en aurais mis plus à la fin, mais c’est subjectif

  1. Hum ça me semble pas mal du tout ça !
    Ca me fait très légèrement pensé à Innocenti d’Eric Descamps où un tueur en série s’en prend aux femmes enceintes. Bien sûr la race humaine n’est dans ce cas (pas encore ? ) menacée mais là avec un cheminent intellectuel et une réflexion sur la race humaine ça me semble intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *