Frisson (Les loups de Mercy Falls, tome 1) – Maggie Stiefvater

Titre: Frisson (Les loups de Mercy Falls, tome 1)

Auteur: Maggie Stiefvater

les loups de mercy falls 1 hungarian-wolves-header1

Synopsis:

Grace, 17 ans, vit dans une petite ville du Minnesota, aux abords d’une forêt. A 11 ans, elle s’est faite attaquée par une horde de loups mais a survécu malgré les morsures, sauvée par un des loups de la bande. Les années ont passé, et un lien étrange s’est créé entre la jeune fille et ce loup, souvent présent autour de la maison, comme pour veiller sur elle. Lorsque Jack, un élève de son lycée, est retrouvé mort suite à une attaque identique à celle de Grace, la ville lance des chasseurs à travers la forêt. La plupart des loups parviennent à échapper aux balles, mais pas celui de Grace. Grace trouve alors devant chez elle un jeune homme blessé au regard étrangement familier…

tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Encore une romance fantastique YA…? Encore des loup-garous..? Oui… et non 🙂 S’il ne révolutionne pas le genre, ce roman a mieux fonctionné sur moi que ses confrères type Hush, hush ou Les étoiles de Noss head. La plume est beaucoup moins immature, c’est plus agréable à lire, et il y a une atmosphère qui se dégage du livre qui m’a beaucoup plu

Nous sommes dans le Minnesota. Grace, une dizaine d’années, se fait attaquer par des loups, mais l’un d’entre eux va la sauver. Plusieurs années plus tard, la jeune fille continue de voir « son » loup régulièrement pendant les mois d’hiver. Désormais au lycée, un de ses camarades est mortellement blessé suite à une attaque de loups. Une chasse est alors organisée dans les bois. Rentrant chez elle, Grace va découvrir un jeune homme blessé qui présente le même regard que son loup… Dit comme ça, ça parait très cliché, et quelque part, ça l’est. Il est évident que l’intrigue n’est pas des plus originales. J’ai lu que certains trouvaient la « mythologie garou » intéressante, pour moi, elle est quasiment inexistante ici: les garous sont humains quand il fait chaud, loups quand il fait froid, ça se résume à ça, il n’y a rien d’autre. Ce n’est pas sur ça que s’est concentrée l’auteur, mais bien sur la relation entre Grace et « son » loup, Sam.

Leur histoire est douce, belle, limite poétique, elle a une composante presque onirique que j’ai beaucoup appréciée. L’intrigue se déroule presque intégralement à l’approche de l’hiver, il fait froid, les bois sont omniprésents dans le récit, l’atmosphère est presque irréelle et pour une fois, l’écriture de l’auteur n’est pas trop orientée jeunesse, c’est plus mature, moins exaspérant, plus agréable.

Les personnages sont également moins « tête à claque » que ceux qu’on peut retrouver en littérature YA d’habitude. Grace se débrouille seule au quotidien, puisque ses parents sont des grands absents qui ne s’occupent absolument pas d’elle. Du coup, je l’ai trouvée très mature (plus que ses parents justement). Sam est partagé entre sa nature humaine et sa nature lupine, il est très posé, réfléchi, je l’ai beaucoup apprécié également. Les personnages secondaires soutiennent le récit et sont présents sans alourdir l’intrigue principale, j’ai trouvé le tout très bien dosé.

En bref, si on peut regretter le manque d’originalité de l’intrigue (inhérent à ce type de littérature), je trouve cette saga très égréable, plus posée que les autres, et j’achèterai la suite rapidement 🙂

En résuméImage6

28 réflexions au sujet de « Frisson (Les loups de Mercy Falls, tome 1) – Maggie Stiefvater »

  1. Je l’avais pris complément par hasard en anglais a mon BookOff, ne savant pas du tout de quoi ça parlait, mais attirez par la couverture ( superficialité suand tu nous tiens!!)
    Ton avis me donne vraiment envie de le lire, du coup j’attendrais le début de l’hiver pour me plonger dedans. J’espère que le niveau d’anglais ne sera pas trop compliqué! Tu dis que le style est poétique alors j’espère le retrouver en VO!!

  2. Je l’ai commencé mais jamais terminé parce que je devais le rendre à la bibliothèque. Dans mes souvenirs, c’était une lecture agréable mais rien de transcendant non plus.

  3. Bonjour,
    J’avais commencé à lire ce livre et je m’étais ennuyée dès le début, je l’ai très vite reposé. quand j’ai créé mon blog cette année j’ai décidé de la remettre dans ma PAL, mais je ne suis toujours pas convaincue pour le moment. Peut être que cet hiver sera une meilleure période pour y retourner ?

  4. Ping : The Raven Boys (The Raven Cycle, tome 1) – Maggie Stiefvater | Les chroniques de Totoro

  5. Ping : Blue Lily, Lily Blue (The Raven Cycle, tome 3) – Maggie Stiefvater | Les chroniques de Totoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *