In the after – Demitria Lunetta

Titre: In the after

Auteur: Demitria Lunetta

couv27882344  demitria-lunetta

Résumé

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ? Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !

 tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Un récit post-apocalyptique sur fond d’attaque de créatures extraterrestres qui s’en prennent aux humains, je dois dire que c’est le genre d’histoire que j’aime lire de temps en temps. Celle-ci m’a beaucoup rappelée sa version « adulte », Bird Box (de Josh Malerman), mais aussi La 5ème vague (de Rick Yancey), autre histoire YA sur le point d’être adaptée au cinéma (et même Warm bodies ou Autre Monde, pour l’aspect de communauté qui se protège des dangers extérieurs).

Pour une fois, je suis emballée par ce bouquin YA 🙂 l’histoire est rythmée, les chapitres courts, le style de l’auteur incisif. L’intrigue n’est pas des plus originales pourtant, mais le changement de style au tiers du récit (passer d’un post-apocalyptique à une dystopie) permet à l’intrigue de ne pas s’embourber et de se renouveler tout en conservant un rythme soutenu.

Le livre est divisé en 3 parties distinctes (encore que pour moi, la vraie démarcation se fait entre les parties 1 et 2, les parties 2 et 3 sont relativement confondues). Dans la première, on suit la survie quotidienne d’Amy, jeune adolescente au moment de la catastrophe, et de l’enfant qu’elle a recueillie et qu’elle appelle Baby. Dans la seconde partie, elles arrivent dans une communauté de survivants qui va (bien sûr) s’avérer moins idyllique qu’elle ne le semblait. Ces parties à New Hope sont partagées entre des chapitres dans lesquels on comprend qu’Amy est retenue plus ou moins prisonnière dans un endroit où on lui administre des traitements pour la faire aller mieux (hum), et des chapitres « flash-backs » qui permettent de comprendre comment elle en est arrivée là.

Amy est une héroïne attachante, forte, mature et très débrouillarde. Baby (dont le surnom m’agace) est également surprenante pour une fillette de cette âge, je l’ai beaucoup appréciée aussi. Quand aux autres personnages, je vous laisse les découvrir pour ne pas trop spoiler 🙂

Je suis juste perplexe sur les fameuses créatures, dont la description au début du livre m’a laissée de marbre. Je n’ai pas réussi à les trouver vraiment terrifiants. Mais c’est un détail; le reste de l’histoire, si c’est raconté avec une plume simple à lire (public YA oblige), est vraiment bien pensé, malgré un manque d’originalité. La sauce a pris très facilement avec moi et je le recommande à la fois aux amateurs de dystopie qu’aux amateurs de récits post-apocalyptiques 🙂 

En résuméImage6

10 réflexions au sujet de « In the after – Demitria Lunetta »

  1. Je vois ce roman chroniqué partout… Mais je me rends compte que je n’avais même jamais lu le pitch !

    Je me laisserai peut-être tenter pour le côté post-apocalyptique ! :$

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *