Glacé – Bernard Minier

Titre: Glacé

Auteur: Bernard Minier

glacé Bernard Minier

Synopsis: 

Décembre 2008, dans une vallée encaissée des Pyrénées. Au petit matin, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre d’un cheval sans tête, accroché à la falaise glacée. Le même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée. Le commandant Servaz, 40 ans, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier cette enquête, la plus étrange de toute sa carrière. Pourquoi avoir tué ce cheval à 2 000 mètres d’altitude ? Serait-ce, pour Servaz, le début du cauchemar ? Une atmosphère oppressante, une intrigue tendue à l’extrême, une plongée implacable dans nos peurs les plus secrètes, ce premier roman est une révélation !

tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Gros coup de coeur pour ce polar qui ne me faisait pas du tout envie à la base! Maintenant, je me dis que j’ai été bien bête de ne pas le lire plus tôt.

Depuis sa sortie, on le voit un peu partout, mais il ne me disait trop rien. Le résumé ne me parlait pas. Et puis, mon père l’a lu et m’en a parlé, reparlé, mais ça rentrait par une oreille et ça ressortait par l’autre (il y a des livres comme ça.. quand ça veut pas, ça veut pas ^^), jusqu’à ce qu’il me le prête d’office et que je me retrouve avec le livre dans ma PAL. Comme je suis ce mois-ci en mode « je sors les livres qui m’intéressent le moins », le voilà dans mes lectures… le moment était venu!

C’est une grosse claque – d’autant plus grosse que je pensais vraiment qu’il ne me plairait pas, du coup, je suis la première étonnée par mon enthousiasme ^^. Le meilleur thriller que j’ai lu depuis un bail! Ca faisait assez longtemps que je n’avais pas lu d’enquête policière sur des meurtres en série, donc ça m’a fait plaisir de repartir vers ce genre-là, que j’apprécie beaucoup.

L’ambiance et l’atmosphère sont pesantes: nous sommes dans les Pyrénées en plein hiver, au sein d’un petit village assez isolé. Il fait froid, un tueur rôde, et un institut accueillant des dizaines de criminels psychotiques se trouve à proximité. (Ca m’a vaguement rappelé Les rivières pourpres de Grangé, pour l’aspect montagne en hiver). L’histoire débute par la découverte du cadavre d’un cheval décapité, ce qui laisse les forces de l’ordre perplexes et peu enclines à pousser l’enquête; mais le propriétaire du cheval est un homme d’affaire richissime, qui leur met la pression pour trouver qui a assassiné son animal. Rapidement, un autre corps (humain, cette fois) va être retrouvé…

On suit en parallèle le travail de deux enquêteurs (l’un policier, l’autre gendarme) et les premiers jours d’une jeune psychologue dans le fameux institut pour fous criminels de la région. L’auteur brouille les pistes en multipliant les ramifications de l’enquête: colonie de vacances en ruine, tueur en série suisse sous les verrous, suicides d’adolescents 15 ans plus tôt, quatuor de violeurs en série… au début, on se demande comment tout ça va bien pouvoir trouver un sens. Pourtant, jamais l’auteur ne nous perd, tout s’enchaîne de façon claire. Les choses sont plus rapides pour Diane, la psychologue, qui va vite comprendre que quelque chose ne tourne pas rond dans son institut. Le suspense monte crescendo et est vraiment intense dans les 200 dernières pages: on ne peut plus lâcher le livre! L‘enquête est riche, fouillée, les personnages sont intéressants (j’espère qu’on retrouvera Diane dans la suite), la plume de l’auteur très agréable et c’est un beau pavé (oui, je préfère les pavés aux livres de 300 pages et j’assume ^^).

Bref, une excellente surprise, je vais rapidement lire la suite 🙂

En résuméred-heart

10 réflexions au sujet de « Glacé – Bernard Minier »

  1. Je suis déjà tombée plusieurs fois dessus mais le résumé ne m’avait pas franchement intriguée… Mais ta chronique m’interpelle, donc je le note dans un coin 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *