Silo – Hugh Howey

silo

Résumé:

Dans un futur post-apocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres. Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo. Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin. Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.

image9 bis

Mon avis:

Je louchais sur ce bouquin depuis sa sortie très médiatisée à l’automne dernier, sans me décider à l’acheter. Je l’ai finalement emprunté à la bibliothèque et je me suis lancée, m’attendant à un roman au moins aussi révolutionnaire que sa réputation.

Au final, peut-être parce que j’en attendais trop, j’ai été légèrement déçue. C’est un bon livre, mais pas au dessus des autres pour moi. Je ne l’ai pas lu comme une suite de nouvelles écrites séparément (sauf la toute première partie, qui tranche vraiment) mais comme une histoire continue. C’est un tome de présentation d’un univers, puisqu’il s’agit d’une trilogie, et comme dans tous les premiers tomes, il y a quelques longueurs; j’ai eu du mal au début avec le passage ou la maire et l’adjoint du shérif descendent les 140 étages puis les remontent, ça aurait pu être beaucoup plus court.

L’histoire démarre vraiment au début de la 4ème partie, c’est à dire à la moitié du livre, quand Juliette, le personnage principal, est envoyée au « nettoyage ». A partir de là, je n’ai plus pu le lâcher. Sauf les passages concernant ses amis dans le fond du silo qui fomentent une insurrection: on les a peu présentés au début du livre et j’étais très peu attachée à eux, du coup, je n’ai pas vraiment apprécié qu’ils passent au rang d’histoire principale avec celle de Juliette, ça m’intéressait moins (même si leur histoire est importante). J’étais par contre fascinée par la découverte de l’autre silo de Juliette et l’embrigadement de Lukas par le méchant de l’histoire (qui m’a rappelé celui de Dôme, de Stephen King, un psychopathe près à tout pour sa cause qu’il pense juste).

Je lirai sans problème le tome 2 pour découvrir les origines du silo (le monde extérieur est-il si toxique??? je me suis demandé si les toxines n’étaient pas intégrées aux combinaisons des nettoyeurs…) et j’espère que le tome 3 reviendra sur Juliette et Lukas, dont j’aimerais connaître la suite de l’histoire :).

En résumébon-livre-bis

2 réflexions au sujet de « Silo – Hugh Howey »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *