Hush, hush – Becca Fitzpatrick

hush hush

Résumé

Son nom affole toutes les filles du lycée. Patch est beau, ténébreux, sulfureux. Mais lui ne voit que Nora… qui s’en passerait bien. Patch semble en savoir long, trop long sur son compte : la mort brutale de son père, son manque d’assurance, la moindre de ses pensées… L’attention qu’il lui porte la fascine, l’inquiète.
Qui est vraiment ce garçon? Est-il lié aux incidents bizarres qui se multiplient autour d’elle? Portland se fait bientôt le théâtre d’un combat vieux comme le monde. En suivant cette gueule d’ange jusqu’aux portes de la mort, la lycéenne risque bien de se brûler les ailes…

image9 bis

Mon avis:

J’ai beaucoup aimé ce premier tome de la saga des anges déchus. L’écriture est fraîche, les piques que se lancent Patch et Nora vraiment drôles et l’histoire se suit très facilement.

Je me suis un peu demandé où étaient les parents dans l’histoire car les personnages n’ont que 16 ans et je les trouve très libres – d’ailleurs, Nora n’a pas l’air de trouver étrange que Patch semble vivre seul, sans parents… logique puisque c’est un ange, mais au début, elle n’est pas censée le savoir..

Comme d’habitude avec les livres YA, je trouve le fond de l’histoire pas assez abouti, j’aimerais plus de détails sur le monde des anges. Cela dit, cette remarque est à nuancer car la plume de l’auteur est beaucoup plus adulte que la plupart des autres romans YA et le roman n’en est que plus agréable à lire.

Au niveau des personnages, je trouve Nora crédible (très girl-next-door) quoique légèrement contradictoire (elle répète plusieurs fois qu’elle est du genre sérieuse, bonnes notes, mais j’ai l’impression qu’elle sort tous les soirs dans des endroits pas toujours recommandables, je la trouve très téméraire). Vee est la caution amusante du livre mais, contrairement à d’habitude où je trouve ce genre de personnages très agaçants, Vee parait également crédible, quoi que crédule. Marcie, par contre, m’est apparue très caricaturale, elle se comporte comme si elle avait 3 ans et qu’elle n’avait jamais appris à gérer ses émotions… Rien à dire sur les personnages masculins.

En résumé, une très bonne surprise 🙂

En résumébon-livre-bis

10 réflexions au sujet de « Hush, hush – Becca Fitzpatrick »

  1. J’avais trouvé ça très moyen moi, et je ne m’attendais pas du tout à te lire si enthousiaste, comme quoi ! Je ne m’étais pas attachée aux personnages et tout était trop convenu et peu surprenant (on sait très vite qui est Patch, ça commence comme souvent avec une jeune fille banale qui s’éprend d’un mystérieux mec). Ca tourne en rond une bonne partie du roman et heureusement, pour moi c’est l’humour et les répliques de Patch qui sauvent le tout et font que ça se lit vite et bien… L’histoire est assez agréable mais pas assez de profondeur, un peu trop simplette…

    • la chronique date d’il y a deux ans et je t’avoue qu’il ne me reste pas grand chose de cette lecture au final. Je ne suis pas sûre que je réécrirai la même chronique si je le relisai maintenant. J’ai dû le lire à un moment où j’avais besoin de quelque chose de léger ^^ parce que c’est vrai qu’avec le recul, ce n’est vraiment pas exceptionnel ^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *