Terrienne – Jean-Claude Mourlevat

Titre: Terrienne

Auteur: Jean-Claude Mourlevat

terrienne Jean Claude Mourlevat

Résumé

Après avoir reçu un étrange message de sa soeur Gabrielle, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche. Accompagnée d’un vieil écrivain en mal de création, rencontré sur la route, elle passe alors brusquement de « l’autre côté ». Et découvre un monde parallèle, un univers blanc, aseptisé, glacial. Là-bas, les habitants ne respirent pas, ne sourient pas, et les humains sont esclaves. Au milieu d’eux, elle comprend vite que sa soeur est retenue prisonnière, quelque part, et qu’elle est en danger. Anne va tout tenter… jusqu’au péril de sa vie.

 tampon-clear-arabesque

Mon avis:

J’ai adoré ce livre. Il est bourré de références (volontaires ou non) et m’a rappelé bien des oeuvres différentes, tout en étant complètement à part.

Le ressenti qui domine complètement cette histoire, c’est un sentiment d’irréalité, c’est très onirique, tout en étant très ancré dans le réel, la narration ne se perd pas du tout; c’est très clair tout en nous transportant dans un univers complètement à part (je ne sais pas si moi je suis claire par contre)… en bref, j’ai adoré la façon dont c’était écrit. On alterne d’une narration à la troisième personne à une narration à la première personne, quelques flash-backs et des points de vue de différents personnages, j’ai vraiment aimé.

La description de ce monde froid où tout est fade, sans saveur, m’a beaucoup plu, surtout les cours « d’humanité » pour les hybrides, les légendes qui courent sur les Terriens, j’ai trouvé ça très amusant et bien trouvé. 

Le personnage d’Anne et celui d’Etienne Virgil sont très attachants et touchants, j’ai beaucoup aimé la relation qui s’installe entre eux dès leur rencontre au début du livre. La réceptionniste de l’hôtel où descend Anne est très surprenante aussi et je suis très triste de la façon dont se quittent les personnages, sans réels adieux, j’aurais aimé que leur relation puisse avoir une suite (l’épilogue laisse entrevoir cette possibilité).

En bref, c’est un très bon livre et une très bonne surprise, je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt. A lire!

En résumécloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif   cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif   cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif

2 réflexions au sujet de « Terrienne – Jean-Claude Mourlevat »

  1. Je l’ai lu lors de ma première année d’étude, dans le cadre de mon cours de littérature jeunesse… Autant dire que cela fait un loooong moment, mais je garde un très bon souvenir de cette lecture. Je ne me souviens plus des détails, mais c’était une excellente histoire.

    Je pense la relire à l’occasion. – Nadège

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *