La résistance – Gemma Malley

Titre: La résistance (tome 2 de la trilogie « La déclaration »)

Auteur: Gemma Malley

la résistance  gemma malley

Résumé

Angleterre, 2140. La mort n’existe plus. Les hommes vivent à l’ère de la Longévité : pas de morts… mais, pour éviter le surpeuplement, pas de naissances non plus. Peter et Anna ont un point commun : ils n’auraient jamais dû naître. Parce qu’une vie éternelle leur semble contre nature, parce que le système de la Longévité a gâché leur enfance, parce qu’il menace leurs rêves, ils ont décidé d’entrer en lutte. Pour sa suppression. Au sein du Réseau souterrain, la résistance s’organise : Peter a pour mission d’infiltrer le plus grand des laboratoires, le centre névralgique du système, Pincent Pharma… dirigé par son grand-père, Richard Pincent. Un homme puissant et influent, bien décidé à faire plier les rebelles ; une présence troublante pour Peter : quand les liens du sang s’en mêlent, tout se complique… Que devient une société qui refuse la mort ?

tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Comme souvent, ce deuxième tome m’a semblé moins bon que le premier, tout en restant agréable à lire. 

En fait, l’histoire change tellement d’axe entre les deux tomes que j’ai presque eu l’impression de lire deux histoires distinctes avec la même toile de fond (la Longévité). Le premier tome était centré sur Anna, celui-ci sur Peter, Anna devient au final un personnage très secondaire et c’est dommage, on s’attache fort à elle dans le premier livre pour ne presque pas la retrouver ici.. Alors, oui, ça permet de découvrir un nouveau personnage, mais je pense que l’histoire aurait pu être mieux équilibrée en alternant les points de vue dans les deux tomes plutôt que de réserver un tome à un personnage.

Autant dans La déclaration, Anna ouvrait les yeux au fur et à mesure et on se réjouissait pour elle, autant là, l’évolution de Peter m’a franchement irritée (jusqu’à ce qu’il retrouve le « droit chemin » à la fin), j’avais envie de le secouer. Anna a un parcours que j’ai trouvé plus cohérent. Le personnage de Jude, qu’on découvre ici, ne m’a pas trop plu, il est trop sûr de lui et changeant.

Un autre point qui m’a dérangée, c’est l’aspect très naïf des dialogues et de certaines scènes (on a l’impression que n’importe qui peut rentrer et se promener comme il veut dans le laboratoire le plus secret et le plus puissant du monde malgré la tonne de gardes.. où sont les systèmes de sécurité?) . Cette naïveté accentue fort l’aspect « jeunesse » du livre, c’était beaucoup moins flagrant dans le premier tome, dont l’univers était différent, beaucoup moins froid que celui ci, qui se déroule en grande partie dans ledit laboratoire, lieu aseptisé par excellence. (Oula, ma phrase est un peu longue ^^).

Ayant un background scientifique, j’étais très curieuse aussi de lire un aspect plus technique sur les pilules de Longévité, certains auteurs allant assez loin dans leurs réflexions et leurs recherches pour développer leurs histoires, mais là, probablement parce que c’est un roman YA, il n’y a pratiquement aucune explication scientifique… c’est dommage, j’ai eu l‘impression de survoler le sujet du coup.

Par contre, dans les points positifs, il y a l’explication sur le devenir de Sheila. Même si ce qui lui arrive est horrible, j’étais contente de voir que l’auteur ne l’avais pas oubliée à Grange Hall.

En bref, même si j’ai cité beaucoup de points négatifs, j’ai aimé le livre (moins que le premier mais quand même), il reste fluide et agréable à lire, et je lirai le tome 3 sans problème.

En résumécloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *