Endgame – James Frey & Nils Johnson-Shelton

endgame

Résumé

Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L’humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d’années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme. L’un d’eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions. Endgame n’a ni règles ni limites. Il n’y aura qu’un seul vainqueur.

 image9 bis

Mon avis:

Quel drôle de livre. Quel potentiel… et quel gâchis.

Déjà, rien que pour le mettre dans une catégorie, c’est compliqué: certains le rangent dans les dystopies, pour moi, ce n’en est pas une. Il réécrit complètement l’Histoire de l’Humanité sans être une oeuvre historique du tout. C’est à la fois un livre fantastique et de SF, mais avant tout, pour moi, c’est vraiment la quintessence du style Young Adult à la mode actuellement (et clairement pas le meilleur). Pourtant, comme je l’ai dit, il y a un potentiel incroyable.

Le pitch, c’est que 12 adolescents descendant d’anciennes lignées mythiques se retrouvent contraints de participer à un gigantesque jeu de piste  à l’échelle planétaire, dont l’enjeu est la survie de la lignée du vainqueur. Un Joueur gagnant et sa lignée survivront, 11 Joueurs perdront et l’intégralité de leurs peuples seront anéantis. Derrière tout ça, ce sont des extraterrestres (qui nous auraient créés il y a des milliers d’années, anéantissant la théorie de l’évolution) qui tirent les ficelles. Pourquoi Endgame, on ne sait pas vraiment, et c’est le problème majeur du roman: l’emballage semble appétissant, mais quand on creuse, on se rend compte que c’est complètement vide. 

Les personnages sont nombreux (on se focalise sur les 12 Joueurs, et sur certains plus que d’autres, mais il y a aussi quelques personnages « annexes ») mais les chapitres beaucoup trop courts pour qu’on réussisse à s’attacher à eux (et leurs noms pour la plupart « exotiques », s’ils sont jolis, ne facilitent pas la mémorisation). Très vite, on se rend compte que malgré leur âge, la moitié d’entre eux sont simplement des psychopathes; dans tous les cas, ils sonnent creux, la psychologie est vraiment limite inexistante, ce ne sont que des machines à tuer. C’est d’autant plus difficile de leur accorder de l’intérêt quand le fond de l’histoire semble à ce point dépourvu de sens. Au milieu de tout ça, on a deux sous-intrigues absolument pas crédibles, les histoires d’amour entre Sarah et Jago et celle entre Chiyoko et An. On leur garantit qu’il ne doit en rester qu’un, mais non, il faut qu’ils tombent amoureux en quelques heures / jours (pour Sarah, sympa pour son Christopher, au passage).

Ensuite, au niveau du style du roman, ça se lit vite, les chapitres sont très courts donc c’est fort rythmé et les illustrations sont jolies (quoique je n’ai absolument pas vu leur intérêt – mais je n’ai pas essayé de résoudre la fameuse Enigme). Les dialogues sont encore une fois assez naïfs (classique pour du YA) mais l’élément sur lequel j’ai tiqué, c’est cette obsession des auteurs de détailler à l’excès toutes les valeurs chiffrées (Par exemple, « 11,187 heures de train »)? Pourquoi? (Au départ, je pensais que c’était des indices de l’Enigme à résoudre, mais je crois que je pars un peu loin…)

En terme d’action, clairement, on est servis, ça n’arrête pas. Du coup, quand on s’arrête deux minutes pour réfléchir, on se rend compte qu’on ne sait même pas pourquoi les personnages font ce qu’ils font, et vont où ils vont. On arrive pas à suivre leurs raisonnements, l’enquête et la résolution de l’Enigme. (En tout cas, moi, je suis passée complètement à côté). Ca va beaucoup trop vite et là encore, je n’ai pas l’impression qu’il y ait vraiment de fond. Certains rebondissements sont complètement absurdes (le crash d’avion avec les 2 seuls survivants par exemple). Pourtant, en 530 pages, il était possible de fournir un texte plus léché.

Dernier regret, l’aspect mythologique inexistant alors qu’il aurait pu être vraiment intéressant. Tout l’aspect historique est brièvement évoqué mais absolument pas développé, alors que ça aurait apporté une vraie crédibilité à la saga.

En bref, même si on note que les  auteurs et les éditeurs ont fourni un vrai travail sur la forme, franchement, au niveau du fond, il n’y a rien (ça n’engage que moi). Grosse déception…

En résumé: Image3

4 réflexions au sujet de « Endgame – James Frey & Nils Johnson-Shelton »

  1. Bonjour,
    Je suis à la fois d’accord et pas d’accord avec ton commentaire.
    en effet, il s’agit de littérature YA, ce qui fait que les chapitres sont courts et les dialogues très simplets. Mais je trouve personnellement que ce livre n’a pas pour vocation d’être lu et reposé sur une étagère en disant on aime ou on n’aime pas. Ce livre fait aller plus loin, il faut faire des recherches complémentaires, ouvrir les liens internet qui sont à la fin du livre. Même si je n’ai pas cherché nuits et jours à trouver où ce trésor, j’ai tout de même passé du temps à regarder les indices et j’ai appris beaucoup de choses sur des lieux magnifiques sur Terre sont je ne connaissais pas l’existence. Ce livre m’a appris des choses mais pas dons sa forme mais dons son fond. Je trouve que cette nouvelle approche est novatrice. Essaye d’ouvrir les liens et tu me diras ce que tu en penses.
    Tu peux lire ma critique si ça t’intéresse sur :
    http://exulire.blogspot.fr/2015/03/endgame-volume-1-lappel-james-frey.html
    A bientôt.
    Exuline

    • Bonjour,

      Merci pour ton commentaire 😉

      Pour moi, le fait que ça soit de la littérature YA ne justifie pas forcément des chapitres courts et des dialogues simplets. Il y a de très bons livres YA qui ne vont pas du tout dans ce sens-là (la trilogie Pure de Julianna Baggott, par exemple). Je trouve ça un peu dommage de se dire « parce que nos lecteurs sont jeunes, on va leur servir un truc ultra simple ».. c’est un peu prendre les gens pour des cons ^^ (surtout que finalement, il y a énormément d’adultes qui lisent du YA).

      Pour l’histoire des recherches, il se trouve que très souvent, quand je lis un livre et que je tombe sur la mention d’un évènement historique, d’un lieu que je ne connais pas ou autre, je fais des recherches. Donc le concept d’aller plus loin que sa lecture, je le comprends tout à fait, même quand ce n’est pas forcément recherché par l’auteur. Mais s’arrêter toutes les deux pages pour aller chercher une info ou regarder une vidéo, c’est beaucoup trop pour moi. Ca me coupe complètement dans mon élan (comme dans les livres ou il y a trop de notes de bas de page). Après, on peut aussi tout regarder à la fin du livre mais c’est dommage de ne pas suivre l’histoire en même temps.. donc dans tous les cas, ça ne me convient pas ^^. Et pour Endgame, j’avais commencé à ouvrir les liens pendant ma lecture, mais je trouvais ça infernal à la longue, et j’ai arrêté.

      Après, heureusement que ça plait à d’autres hin 😉 c’est juste mon avis parmis un océan d’autres opinions et il en faut pour tous les goûts! Tant mieux si ça t’a plu à toi 🙂

  2. J’ai d’abord regardé ton appréciation en petits coeurs pour voir si tu avais aimé ou au contraire si c’était une déception (comme ce fut le cas pour moi) et en voyant 2 coeurs, je me suis dit zut, on diverge encore dans nos avis, puis je lis ta chronique et je pense exactement tout comme toi ! Quelle déception. Après oui on est pris dedans ça s’enchaîne vite, mais que c’est creux… Et ce truc de chiffres partout, genre ils devaient parcourir x miles avec ses pieds de X cm pour une taille de x mètres 😛 J’ai pas pigé et la seule raison que j’y vois c’est que ce sont des indices. Si c’est pas ça franchement… ça me choque super fort ! 😛 Beaucoup ont aimé ce livre et je suis contente d’enfin lire ici les défauts que j’avais soulevés aussi. Et puis moi j’avais lu le SP avec aucun lien ni indice du coup je n’ai pas eu la valeur ajoutée qui aurait pu sauver le roman…

    • je voulais pas mettre deux coeurs! je voulais mettre deux nuages pas contents lol. voilà qui est corrigé 🙂 mais je n’avais pas aimé du tout!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *