Déliquescence (Les larmes rouges, tome 2) – Georgia Caldera

les larmes rouges 2

Résumé

Le voile a été levé sur les étranges rêves de Cornélia, mais elle est plus que jamais en danger. Pourtant, la seule prudence n’est pas ce qui la pousse à rester auprès de Henri. Progressivement, leurs liens se renforcent bien que l’ombre du passé plane sur leur relation… Pire encore, pour assurer leur protection contre Avoriel, ils doivent retourner à Reddening House où Cornélia a été témoin des horreurs que peuvent commettre ses habitants. Déjà angoissée, la jeune femme se noie de plus en plus dans de bien surprenantes visions…

image9 bis

Mon avis:

Même si j’ai beaucoup aimé ce livre, cette fois, c’est plus grâce à l’attachement que j’éprouve pour les personnages suite au premier tome et à la plume de l’auteur que pour l’histoire en elle-même.

Un bon point: qu’Henri et Cornélia couchent enfin ensemble. Henri est bien gentil, mais dans le premier tome, plusieurs fois, je me suis demandé ce qu’il attendait. La galanterie et le respect c’est bien, mais un peu de sexyness et de « j’en-peux-plus-je-suis-obligé-de-te-sauter-dessus » c’est mieux 😉 ça le rendrait un peu plus attrayant, parceque concrètement, OK il prend soin de Cornélia depuis des siècles, mais en dehors de ça, il est quand même très froid et distant, et je me demande ce qu’elle lui trouve. Et encore, quand je dis qu’ils couchent ensemble, c’est quoi, deux fois sur 700 pages…? et à chaque fois, elle a d’atroces visions qui gâchent un peu son plaisir – et le notre ^^.

En fait, j’ai eu l’impression dans ce tome que Cornélia et Henri passaient littéralement leur temps à s’engueuler. Du coup, j’ai moins apprécié l’histoire que pour le tome précédent; plus d’une fois, je les ai trouvés franchement exaspérants. Cornélia, vu son âge, on peut comprendre, mais Henri, qui est vieux de plusieurs siècles, je ne le trouvais pas toujours très mature ni très compréhensif, et trop sujet à la morosité et à l’abattement.

Ca ne m’a pas empéchée de lire ce livre presque aussi vite que le premier tome, et comme je l’ai dit, j’ai beaucoup apprécié, mais j’espère que la relation entre les personnages va s’apaiser dans le tome 3. Parce que là, la fuite catastrophique de Cornélia à la fin, j’avais envie de lui dire « tu l’as bien cherché », et à Henri aussi..

Un autre détail, j’ai vu les illustrations que l’auteur a réalisées, et ça m’a dérangée. Je n’imaginais pas du tout les personnages comme ça, et j’aurais préféré ne pas les voir, parce qu’après, je n’arrivais plus à lire sans avoir ses images en tête qui ne collaient pas aux miennes et c’était désagréable. Je trouve son esthétisme trop « Tim Burtonien » pour moi, et même si je reconnais son talent indéniable, ce n’est pas mon style, contrairement à sa façon d’écrire, que je trouve sublime. 

Globalement, une suite légèrement décevante vu le niveau du premier, mais qui reste un très bon livre et je lirai la suite avec plaisir (d’ailleurs, je l’attends désespérément…)

En résumébon-livre-bis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *