La marque de Windfield – Ken Follett

la marque de windfield

Résumé:

En 1866, plusieurs élèves du collège de Windfield sont les témoins d’un accident au cours duquel un des leurs trouve la mort. Mais cette noyade est-elle vraiment un accident ? Les secrets qui entourent cet épisode vont marquer à jamais les destins d’Edward, riche héritier d’une grande banque, de Hugh, son cousin pauvre et réprouvé, de Micky Miranda, fils d’un richissime Sud-Américain. Autour d’eux, des dizaines d’autres figures s’agitent, dans cette société où les affaires de pouvoir et d’argent, de débauche et de famille, se mêlent inextricablement derrière une façade de respectabilité…

 image9 bis

Mon avis:

Extraordinaire. Un des meilleurs livres que j’ai lus. Tout est réuni: complots, argent, sexe, pouvoir, corruption, maladie… et une plume superbe, ce qui ne gâche rien. 

Le roman est loin d’être neuf (il a été écrit en 1993) mais reste un must pour moi. Je trouve que tout est incroyablement bien dosé dans cette histoire (avec juste le bémol du prologue, trop long à mon goût). Les personnages sont sublimes, les relations entre eux sont très bien décrites; j’ai lu la critique d’un blogueur qui trouvait que tout était trop manichéen, alors, certes, les méchants sont vraiment méchants mais c’est typique de Ken Follett et ça ne me dérange pas; et un autre blogueur qui trouvait l’aspect financier beaucoup trop présent, je ne suis pas du tout d’accord ^^, moi qui n’y connait rien en finance et qui trouve ce domaine très rébarbatif, je n’ai eu aucun problème à ce niveau en lisant le livre, l’aspect financier est juste une toile de fond dans laquelle évoluent la famille Pilaster. Et puis, l’histoire se passe à Londres, ville que j’affectionne particulièrement 🙂

J’ai beaucoup aimé les personnages de Maisy et Hugh (forcément, ce sont les gentils) ainsi que Solly (j’ai été très attristée quand il est mort). Mais Micky et Augusta sont franchement truculents dans le genre sans scrupule! La fin les concernant est tout à la fois horrible est très drôle :). Le seul que je trouve sans intérêt, c’est Edward, mais je pense que c’était le but, et c’est réussi.

Concernant la couverture, je les trouve toutes assez ratées par contre, aucune n’arrive à rendre le souffle du roman. Et la question qui reste: à quand une série? ^^

En résuméred-heart.jpg

2 réflexions au sujet de « La marque de Windfield – Ken Follett »

  1. Ping : Top Ten Tuesday #14 – Les 10 bons one-shots | Les chroniques de Totoro

  2. Ping : L’insoumise (The rose saga, tome 1) – Jennifer Donnelly | Les chroniques de Totoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *