Ceux qui sauront (saga Jean et Clara, tome 1) – Pierre Bordage

ceux qui sauront

Résumé:

Et si la Révolution française n’avait pas eu lieu ? Voici le portrait d’une France qui ne fut jamais, où une minorité d’aristocrates continue, aujourd’hui, d’asservir les masses populaires, notamment en interdisant l’instruction. Jean, fils d’ouvrier, en fait la dure expérience lorsqu’une descente de police met un terme brutal aux cours qu’il suit clandestinement. Incarcéré, puis libéré par la Résistance, il devient un hors-la-loi. Clara, elle, est née du bon côté de la barrière. Pourtant, la vie dorée qu’on lui impose et les inégalités dont souffre son pays la révoltent. Deux personnages, un destin commun : changer le monde…

image9 bis

Mon avis:

Le thème de l’uchronie n’est pas si fréquemment rencontré, et c’est avec plaisir que je me suis plongée dans l’univers imaginé par Pierre Bordage.

Justement, parlons-en, de cet univers. Je l’ai trouvé très bien pensé, très riche. On se retrouve dans une France scindée en deux entre les riches (très riches) et les pauvres (très pauvres), les premiers ayant accès à l’éducation, les autres pas du tout (et je ne parle pas d’aller à la fac, mais bien d’éducation élémentaire, comme apprendre à lire ou à compter), pour éviter de nouveaux débordements populaires (comme la Révolution de 1789, qui a bien eu lieu mais qui s’est soldée par un échec). La France est restée un royaume, toujours gouverné depuis Versailles. Le personnage de Jean, adolescent d’environ 14 ans qui débute sa vie d’ouvrier, participe à des cours clandestins, tandis que Clara, qui a sensiblement le même âge, vit à Versailles au sein des classes les plus aisées. Au début, elle ne fait absolument pas attention au monde qui l’entoure, elle n’a juste pas envie d’un mariage imposé mais ne réfléchit pas aux inégalités sociales. Le jour où elle est censée rencontrer son futur mari, elle a un accident et se retrouve kidnappée par un simple d’esprit qui l’enferme plusieurs semaines dans une cave. Quand elle réussit à s’échapper, elle rencontre Jean, qui de son côté est parvenu à échapper à la police.

A mon sens, l’intrigue commence vraiment à ce moment-là (environ au tiers du livre), tout ce qui précède ne sert qu’à planter le décor et présenter l’univers. Jean et Clara sont rapidement séparés par les événements et le premier  élément sur lequel j’ai tiqué, c’est ça: elle ne pense qu’à le revoir, lui ne pense qu’à la revoir, alors qu’au final, ils n’ont passé que quelques heures ensemble, ça ne me parait pas hyper-crédible. (Leurs personnages de façon générale ont quelque chose qui cloche: ils sont très jeunes et pourtant ils n’ont pas le comportement qui suit, ça m’aurait semblé plus réaliste qu’ils aient 17 ou 18 ans).

Quelques personnages sont esquissés mais très peu développés, notamment Magda (l’institutrice clandestine) et Barnabé (le ravisseur de Clara), et j’aurais aimé que Pierre Bordage se penche un peu plus sur eux, sur leurs motivations, savoir ce qu’ils deviennent. (Peut-être les retrouve-t-on dans les tomes suivants?). A niveau du style de l’auteur, je suis partagée, car s’il écrit bien et de façon fluide, je n’ai pas été vraiment transportée par le roman qui, je trouve, manque de souffle.

En résumé, un livre à l’univers fascinant mais auquel il manque un petit quelque chose pour être vraiment excellent. Ca reste malgré tout un bon moment de lecture 🙂

En résuméImage5

Une réflexion au sujet de « Ceux qui sauront (saga Jean et Clara, tome 1) – Pierre Bordage »

  1. Je n’ai jamais lu du Pierre Bordage mais je découvrirais bien sa plume avec une uchronie. Ce n’est pas son roman le mieux noté mais pourquoi pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *