La troisième porte – Lincoln Child

la troisième porte

Synopsis:

« Énigmologue » de renommée mondiale, Jeremy Logan s’est spécialisé dans l’investigation des phénomènes paranormaux. Mais quand il est recruté par le milliardaire Porter Stone, célèbre archéologue, il est loin de se douter de ce qui l’attend. Stone est persuadé d’avoir trouvé la tombe du mythique roi Narmer, premier pharaon à avoir unifié l’Égypte. Il serait enterré depuis des millénaires dans l’un des lieux les plus inhospitaliers du monde : le Sudd, une immense zone de marécages putrides et de mangroves inextricables à la frontière de l’Égypte et du Soudan. Dans ce décor de cauchemar, une série d’accidents inexplicables réveille, au sein de l’équipe, la rumeur d’une ancienne malédiction. Logan a pour mission de démêler le vrai du faux, mais plus son enquête avance, plus il se dit que Stone lui cache quelque chose. Quel danger terrifiant recèlent ces marais ? Et la plus grande découverte archéologique de tous les temps vaut-elle de courir de tels risques ?

image9 bis

Mon avis:

Un roman d’aventure de bonne facture. Mêlant recherches archéologiques, thriller et ésotérisme (un peu comme Les sortilèges de la cité perdue, du même auteur d’ailleurs,) ce livre a été vraiment agréable à lire.

On sent que l’auteur a fait des recherches sur le pharaon dont il est question ici (Narmer). Je ne le connaissais d’ailleurs pas du tout, et j’ai apprécié découvrir une figure historique dont j’ignorais tout. En fait, on va suivre pendant le livre une équipe de 150 personnes qui participent à la recherche du tombeau de Narmer, avec le chercheur de trésor qui dirige l’expédition, le médecin qui a amené sa femme médium (on ne sait pas trop pourquoi au début) et le personnage principal, Logan, qui est spécialisé dans la résolution d’énigmes à tendance surnaturelle. Logan va découvrir qu’il a été embauché pour démonter (ou confirmer) la sensation qui pèse sur l’expédition d’être victime d’une malédiction qu’aurait lancée Narmer.

L’atmosphère poisseuse et pesante du Sudd est très bien rendue, et participe à cette sensation de menace latente qu’on éprouve tout au long du roman. En revanche, j’ai trouvé (et c’est assez rare) que le dosage surnaturel / archéologie n’était pas forcément réussi. J’avais l’impression de lire deux histoires distinctes (celle avec la femme du médecin, les moments où son mari la met en transe pour ses recherches, et celle avec les fouilles proprement dites), et je ne comprenais pas trop comment les deux allaient s’accorder, je trouvais le lien très ténu. Finalement, il est là, mais je reste sur cette sensation d’un mélange des genres assez fouilli.

Le gros point noir du roman, c’est que les personnages ne sont pas creusés du tout. On les suit sans s’attache à eux, on ne sait presque rien d’eux et on reste vraiment en surface de chacun. C’est vraiment dommage, car l’histoire a un gros potentiel, mais sans personnage pour la faire tenir, c’est compliqué de donner une vraie bonne note à ce livre, qui du coup reste efficace sans s’élever au dessus de la mêlée.

Pour les amateurs d’Indiana Jones 🙂

En résuméImage5

2 réflexions au sujet de « La troisième porte – Lincoln Child »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *