Sur tes yeux (La trilogie italienne, tome 1) – Irene Cao

sur tes yeux

Synopsis:

Si on pouvait capturer le plaisir, Elena le ferait avec les yeux. Âgée de vingt-neuf ans, d’une beauté innocente mais radieuse, elle ignore encore ce qu’est la passion. Son monde est fait d’art et de couleurs – celles de la fresque qu’elle restaure à Venise, la ville où elle a vu le jour – jusqu’à sa rencontre avec Leonardo, un chef cuisinier de renommée internationale. En entrant dans sa vie, celui-ci emporte tout sur son passage : son histoire d’amour naissante avec Filippo, l’idée qu’elle s’est toujours faite d’elle-même et, surtout, sa façon de vivre les plaisirs de la chair. Leonardo, qui vient de s’installer dans le palais où elle travaille, s’apprête à lui ouvrir les portes d’un paradis inexploré, dont lui seul possède les clés. Il sait que le plaisir doit conquérir tous les sens et va initier Elena à une condition : qu’elle ne tombe jamais amoureuse de lui. Mais comment résister au magnétisme de cet homme et au tourbillon des sens qu’il éveille en elle ?

image9 bis

Mon avis:

J’ai beaucoup aimé cette histoire. Si elle reprend certains codes de la littérature érotique (un homme brillant professionnellement, une femme un peu trop sage), elle n’est pas un vulgaire calque de Fifty shades et se démarque joliment.

Le fait que l’action se déroule à Venise est un premier bon point, ça change l’ambiance et l’atmosphère du roman (par rapport à ceux qui se passent dans des énormes villes américaines), j’ai aimé imaginer les scènes dans de vieux palais vénitiens, c’était très plaisant.

Ensuite, si Elena est plutôt sage, elle n’est pas non plus vierge et commence, au début du livre, à sortir avec un ami de longue date, Filippo, quand elle rencontre Leonardo. Elle n’a donc pas d’yeux que pour Leonardo (contrairement aux autres romans du même style) et se pose de nombreuses questions sur cette double relation.

La plume de l’auteur est très agréable et les scènes de sexe ne sont jamais vulgaires; celle du carnaval avec Claudia est particulièrement réussie. Un point m’a dérangée à la lecture, c’est que Leonardo insiste pour qu’elle teste à la fois la viande (alors qu’elle est végétarienne), l’alcool (elle n’en boit pas) ou un joint (elle ne fume pas). Qu’il lui fasse découvrir de nouvelles facettes du plaisir, je suis pour, mais pour le reste, ça ne le regarde pas du tout et je n’ai pas apprécié ce pan de l’histoire. En fait, globalement, si j’ai plus ou moins réussi à m’identifier à Elena, je n’accroche pas du tout avec Leonardo. Je le trouve assez antipathique, intrusif e intolérant, même s’il est évident qu’il a plus de charisme que Filippo, un peu trop sage.

J’ai hâte de lire la suite 🙂

En résumébon-livre-bis

2 réflexions au sujet de « Sur tes yeux (La trilogie italienne, tome 1) – Irene Cao »

  1. Ce livre est sur ma wish list mais je crois que je vais l’enlever! Lol Le passage  »Leonardo insiste pour qu’elle teste la viande (alors qu’elle est végétarienne » m’a clairement rebutée! Comment être en couple avec quelqu’un qui ne respecte pas des convictions? Moi c’est Next direct! Lol

    • ça ne m’avait pas empéché d’apprécier ma lecture mais les tomes suivants sont vraiment moins bons (le troisième je n’ai vraiment pas aimé)… si tu veux une saga érotique de qualité, il faut lire S.E.C.R.E.T de L. Marie Adeline 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *